Un retour en force de Limoilou en musique – Photos et coups de coeur

Scott Pien-Picard – Photo : Jacques Boivin

On le sait, on le sait, on vous présente cet article pas mal sur le tard! Le quotidien, les mandats qui se sont multipliés, il ne restait plus beaucoup de temps à notre patron pour s’occuper des événements qu’il est allé couvrir!

Comme Limoilou en musique, qui était de retour en pleine forme au coin de la 3e avenue et du chemin de la Canardière avec une programmation visant la parité et la diversité (un peu comme le quartier, quoi! On a pu voir Whitie, MCM, Naya Ali, Eman, Matiu, Les Shirley, Mononc’ Serge (et les Crosmonautes), les Femmes au tambour de Wendake, Scott Pien-Picard, The Blaze Velluto Collection et… Zébulon!

Plutôt que de vous faire attendre des textes de Jacques qui ne viendront jamais, on va vous présenter les photos qu’il a prises. Et on vous jase des coups de coeur de Noémie Rocque!

Les coups de coeur de Noémie

MCM

MCM – Photo : Jacques Boivin

MCM était impatiente de remonter sur scène et cette hâte s’est fait sentir pour le grand plaisir du public rassemblé. Son rap franc sait la démarquer dans un style encore majoritairement masculin. Sa voix empreinte de sonorités graves amène un caractère posé à ses chansons. Au programme, elle avait glissé de ses chansons plus anciennes, mais c’est toutefois dans les pièces de son dernier album qu’on décèle pleinement son évolution. Sur les planches, son engagement dans son art réussit à capter l’attention de son audience pour offrir une prestation complète.

Naya Ali

Naya Ali – Photo : Jacques Boivin

Naya Ali est débarquée sur scène avec une ferveur enivrante. Accompagnée de son DJ, elle a présenté un programme majoritairement composé de Godspeed: Baptisim malgré la sortie du plus récent Godspeed: Elevated. Au travers de ces deux albums, Naya a pris le temps de nous livrer Ra Ra, une pièce qu’elle nous dit avoir écrite dans son garage en revenant du travail et qui a changé sa vie. C’était pour ma part ma deuxième prestation de Naya Ali et celle-ci me surprend encore cette fois par son énergie et sa puissante personnalité. Elle inspire une forme de girlpower qui gonfle notre confiance en soi.

Les Shirley

Les Shirley – Photo : Jacques Boivin

De la punk-rock 100% féminine qui se défend, c’est ce que représentent fièrement Les Shirley. La prestation des trois jeunes femmes est aussi belle à voir qu’à entendre. Le fun qui se vit sur scène est authentique. Il existe un naturel et une aisance entre les musiciennes qu’elles savent partager avec leur public, qu’il soit âgé ou très très jeune. Ce soir-là (tout comme la veille d’ailleurs), le bord de la scène était tapissé d’enfants, de « futurs-punk-rockeuses » pour reprendre leurs mots. Pour les trentenaires comme moi, la vague musicale des Shirley apporte ses remouds de nostalgie et de souvenirs.

The Blaze Velluto Collection

The Blaze Velluto Collection – Photo : Jacques Boivin

Si la pluie s’était abattue sur nous juste avant le spectacle, la musique parfaitement rétro de Blaze Velluto Collection a su nous faire oublier l’humidité relative. Les airs de guitare nous donnant envie de sauter comme des kangourous et le plaisir s’est rapidement installé dans la foule qui grossissait constamment. Accompagné ce soir-là au clavier par Antoine Bourque, on pouvait également compter sur la présence des fidèles « Jean-Étienne Molin Carcoux » (batterie) et Guillaume Chiasson (basse et guitare). Le spectacle était fluide et énergique tout comme les interactions de Blaze et de Little Miss Roy. Une prestation complète qui a passé en un éclair!

Les photos de Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.