Les monos à Nono : vivre de fantaisies

Le frette s’installe pis le changement d’heure te rentre dedans? Je te propose de t’évader dans la fantaisie au son de ma sélection de monoplages automnales. Y’a eu beaucoup de belles sorties depuis un temps. En plus des nouveaux joueurs, on voit que certains gardaient leurs cartes dans leur manche en attendant de voir s’il y aurait ou non une 4e vague. Dans l’abondance, voici ceux qui m’ont le plus émoustillée.

Marjorie – Narcisse

Narcisse, maintenant bien présent.e sur la scène de Québec nous présentait début novembre son nouveau titre Marjorie, un premier extrait d’un album à venir en 2022 (oh yeah!). Le monoplage est une réponse directe à Narcisse que l’on retrouve sur le premier EP de l’artiste. On y retrouve des sonorités des années 80 et 90 en plus de touches d’électro et de funk. La chanson réalisée Simon Paradis-Dionne (Alexandra Lost) est accompagnée d’un clip signé par Laurie Foster et aborde l’identité de genre et la dysphorie. Comme pour plusieurs de ces réalisations, Narcisse offre encore ici une visibilité à la communauté LGBTQ+ en travaillant avec différents artistes issus du milieu.

Honey – Marilyne Léonard

Marilyne Léonard s’est fait remarquer lors de son passage à La Voix en 2017. Originaire de la Rive-Sud de Montréal, la jeune femme nous présentait fin octobre Honey, son deuxième monoplage. À mi-chemin entre chant et rap, sa proposition se présente comme un mélange d’indie, de pop et de hip-hop. Réalisée par Emmanuel Éthier (Peter Peter, Pierre Lapointe, P’tit Belliveau) la pièce est accompagnée d’un vidéoclip présentant un personnage fictif aux tendances pyromanes. L’autrice-compositrice-interprète prépare un premier album à paraître en 2022. Est-ce que ce deuxième extrait saura piquer ta curiosité?

You’re not special – Yung Leo ft. Mike Clay

You’re not special est le tout premier extrait d’une nouvelle venue, la fort prometteuse Yung Leo. Naviguant dans la pop, l’électro et l’organique, la voix douce et juste de la jeune femme a su conquérir mon oreille intransigeante. Accompagnée par Mike Clay (Clay and Friends) et Connor Seidel (Charlotte Cardin, Les sœurs Boulay) à la co-réalisation, la pièce traite de rejet et de trahison. Cette première chanson s’accompagne d’une live session intimiste présentant Yung Leo et Mike Clay sur le plancher d’une chambre à coucher. Si la vidéo est déjà intéressante, la version studio nous propose, quant à elle, des sonorités plus aérées et vaut également la peine d’être écoutée.

Good Sad Story – Mirabelle

Mirabelle est de retour avec un premier titre depuis la parution de l’album « Late Bloomer ». Ce nouveau titre indie-pop est toutefois plus sobre et laisse la place aux paroles. La chanson a été écrite pendant la pandémie par une Laurence Hélie nostalgique de retrouver les paysages de son enfance. Cette histoire triste est d’ailleurs portée à merveille par la versatilité de la voix de la chanteuse, naviguant de la pureté de ses aiguës à la fragilité de son timbre dans les basses. C’est beau, c’est sensible.

Heaven, Wait – Ghostly Kisses

Sortie le 24 septembre dernier, la pièce Heaven, Wait m’avait échappé. C’est lors de la sortie de Blackbirds le 5 novembre dernier que j’ai pris connaissance de l’existence des deux monoplages. En plus d’être mélomane, je suis une amatrice de danse. Lorsque la puissance d’une pièce est mise de l’avant par la beauté des corps en mouvements je suis tout simplement conquise. Et qui de mieux que Janie Richard et Márcio Vinícius Paulino Silveira, les gagnants de la deuxième saison de Révolution, pour représenter le l’énigmatique délicatesse de Ghostly Kisses? L’alliance est costaude et met en valeur l’agilité de la formation de Margaux Sauvé tout comme la technique irréprochable des danseurs contemporains. J’ai pleuré. Et toi?

BONUS : Sire Rock – Metò

Vous souvenez-vous de Metò? Je vous avais parlé en février dernier de son premier EP « Alstroemeria » qui m’avait complètement charmée. Lors de sa sortie, sa musique m’avait apporté un grand réconfort alors que le Québec était confiné en zone rouge. Depuis, l’artiste a roulé sa bosse et travaille maintenant avec Unïdsounds. Ensemble, ils ont produit une série de live session tournée à la Société des Loisirs. Si Sire Rock est la première à paraître, la pièce demeure inédite et n’a pas encore été lancée sur les plateformes sous forme de monoplage. C’est pourquoi je considère ce nouveau bijou comme un petit bonus à mes monos! La vidéo pique votre curiosité? L’artiste sera en spectacle le 20 novembre prochain au Studiotelus du Grand théâtre de Québec et il reste toujours quelques billets!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *