« Ceci est une espèce aimée » avec Saratoga : prendre une pause et apprécier le beau

Les amateurs de doux, de tendre et de lent seront comblés. Après avoir été présenté l’été dernier au Festival REGARD, puis au 40e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue ces derniers jours, le court-métrage documentaire Ceci est une espèce aimée, produit par Éric Harvey, réalisé par Nadine Gomez et mettant en vedette le duo Saratoga (Chantal Archambault et Michel-Olivier Gasse, accompagnés de leur fille Olive), est maintenant disponible au http://ceciestuneespeceaimee.com.

On retrouve notre paire de beaux doux (et leur fille) en pleine tournée estivale, s’arrêtant à tout bout de champ parce que tsé, ils voient de la poésie partout où ils passent.

Comme sur l’album du même nom, Archambault et Gasse nous font part de leurs préoccupations à l’égard de nos interactions entre nous et avec notre environnement fragilisé. D’ailleurs, parions que vous entendrez parler de l’Action Boréale, au sein de laquelle les deux artistes s’impliquent activement.

Une autre invitation à ralentir l’allure, à prendre le temps de trouver la beauté où elle se trouve (drette sous nos yeux) et à prendre conscience de ce qui nous entoure (les gens comme les choses) pour qu’on puisse en prendre soin et assurer un meilleur avenir à toutes les petites Olives de ce monde.

Saratoga présentera également « L’embellie, le grand spectacle » le 18 novembre prochain au Grand Théâtre de Québec. Pour l’occasion, le duo sera accompagné d’un trio de harpe, d’un piano et d’une paire de danseurs contemporains qui viendront bonifier l’expérience pour nos oreilles… et pour nos yeux! (Pour les Montréalais.es, ça se passe le 19 au Théâtre Outremont.)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *