Retour du projet ÉCHELON : vers une scène locale plus diversifiée et inclusive

Projet Échelon – Photo : Léa-Ly Roussel

Dans la foulée du Mois de l’histoire des Noir.e.s, le projet ÉCHELON lance un appel de candidatures afin de trouver les quatre prochain.e.s artistes issu.e.s des communautés racisées et autochtones à faire partie de cette seconde édition. 

Portée par Webster et l’Ampli de Québec, cette initiative vise à offrir une meilleure égalité des chances aux personnes racisées et autochtones dans leur intégration à l’écosystème culturel québécois. En ce sens, ils offrent aux candidat.e.s retenu.e.s de parfaire leurs connaissances musicales (écriture créative, studio, promotion) et d’explorer en profondeur les rouages du métier (gérance, booking, marketing, relations de presse, spectacles).

« C’est un beau clin d’œil pour nous de pouvoir lancer cette deuxième édition en février parce que cette initiative est justement née dans la foulée du mouvement collectif Black Lives Matter et vise à poser des actions concrètes »

Webster, initiateur et porte-parole du projet. 
Projet Échelon 2021 – Photo : Léa-Ly Roussel

Tout au long de ce parcours de neuf mois, les artistes sélectionné.e.s seront accompagné.e.s par des professionnel.le.s de la musique et auront l’opportunité de rencontrer d’autres figures importantes du milieu culturel pour mieux développer leur talent. En fin de projet, iels seront amené.e.s à réaliser un EP, ainsi qu’à se produire sur scène afin de démontrer leurs acquis. D’ailleurs, la mouture de l’année dernière avait donné de beaux résultats et leur spectacle avait été couronné de succès  le 30 novembre dernier devant près de 150 personnes à l’Impérial Bell. 


Les artistes intéressé.e.s à donner leur candidature auront jusqu’au 20 février 2022 pour déposer leur candidature. Pour tenter leur chance, ces quatre jeunes âgées entre 18 et 35 ans devront avant tout avoir une pratique artistique majoritairement francophone reconnue par leurs pairs et posséder du matériel audio ou vidéo. Les candidat.e.s devront aussi être disposé.e.s à travailler un minimum de cinq heures par semaine sur leur projet et à se déplacer à L’Ampli lors des ateliers. Plus d’information est disponible sur le site de l’Ampli.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.