Limoilou accueillait le week-end dernier Limoilou en musique, événement organisé par Limoilou en vrac qui vise à célébrer l’arrivée du beau temps et nous faire oublier que nous sommes à quelques centaines de kilomètres des Francos. Comme le veut maintenant la tradition, cette fête de quartier aux allures de mini-festival a permis aux Limoulois de voir gratuitement de nombreux artistes nouveaux et établis qui ont su plaire à de nombreuses personnes.

C’est parti, on a trois belles pages pour vous!

Vendredi 8 juin

Louis the 3rd

(Jacques Boivin)
Louis The IIIrd – Photo : Jacques Boivin

C’est au rappeur local Louis the 3rd qu’est venu l’honneur d’ouvrir les festivités. Constatation : le jeune homme sait s’y prendre avec le flow (ok, j’arrête d’utiliser ce vocabulaire qui fait si peu naturel quand c’est moi qui l’utilise). On n’entendait pas super bien les rythmes en arrière-plan, mais Louis ne semblait pas s’en faire, trop occupé à réchauffer les jeunes qui ont eu la bonne idée d’arriver tôt pour avoir une bonne place pour leurs favoris. Une belle énergie, un discours bien rythmé et punché, ça commence bien.

FouKi

(Gabriel Tremblay)
Fouki – Photo : Jacques Boivin

Devant un soleil qui s’éteint sur la 3e avenue, le rappeur du plateau hess débarque sur scène pour allumer les festivaliers. L’abondance de sangria pour certain(es), le torrent de bières pour d’autres, l’ambiance festive plombée d’un nuage de boucane est la cerise sur le sundae. Je me prête à nouveau au rap-jeu, après tout, je n’avais pas encore réussi à me libérer pour une performance de l’étoile montante montréalaise. QuietMike ou Michel silencieux (pour les intimes) accompagne FouKi sur scène, comme le veut la tradition.

Fouki – Photo : Jacques Boivin

Jouant presque l’intégralité de son album Zay, on se réjouit d’entendre quelques morceaux de son mixtape précédent, notamment la satirique Actifs et l’iconique Gayé. Les états d’âmes , Gayé ou Zay, proposés par FouKi donnent simplement l’envie d’embarquer, sans aucun stress, dans ses projets musicaux.

Et vous? étiez-vous Gayé?

Lary Kidd

(Gabriel Tremblay)

Toujours lucide pour la première tête d’affiche de Limoilou en musique? Oui m’sieur!

C’est un Lary Kidd en grande forme qui termine cette première soirée limoiloise. «Manny t’es prêt?» Lança le deuxième «L» de LLA à DJ Manifest avant l’interprétation agressive de FTSL. Bondissant aux quatre coins de la scène, je suis agréablement surpris de l’entendre rapper la quasi-entièreté de ses verses.

Lary Kidd – Photo : Jacques Boivin

Les connaisseurs comprennent l’impossibilité d’éviter complètement le playback mais la sur-utilisation de cette technique brise parfois le rythme de certains shows hip/hop. Devant une foule principalement composé de gamins et gamines (pardonnez mes offenses), Laurent Fortier nous balance quelques morceaux percutants de sa deuxième perte de contrôle enregistrée. Les fleurs bleues sont particulièrement bien reçu du public alors que ma petite préféré Ce monde-là ajoute un brin de volatilité à une performance plutôt abrasive. Petit Jésus, scandé haut et fort par les fanatiquesa mit un terme à ce premier party signé Limoilou en Musique.

 

 

  • 8 juin
  • 9 juin
  • 10 juin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here