Le Festif! est de retour en force avec une programmation complètement cinglée

Ils sont fous ces Charlevoisiens!

Du 21 au 24 juillet, la bucolique ville de Baie-Saint-Paul va retrouver son Festif! comme dans l’temps avec une programmation déjantée et éclectique comme seul ce festival urbain sait proposer. Une programmation complète avec pas trop loin d’une centaine d’artistes qui vont se produire sur tellement de scènes qu’il va vous falloir tout un sens de l’orientation (et de l’organisation) pour voir tout ce que vous allez mettre à votre programme!

De nombreuses vieilles scènes sont de retour (place Desjardins – la cour de l’école, quai Bell, scène flottante, scène Microbrasserie Charlevoix, scène Pantoum/CHYZ, Jardin de François, garage du Curé, ainsi que les différents chapiteaux), ainsi que certaines autres qui nous ont fait passer de si beaux moments l’année dernière (scène Loto-Québec au parc de la Virevolte, scène Radio-Canada au bas de la baie et le fameux pit à sable!). Notons toutefois qu’il nous faudra dire adieu au bon vieux sous-sol de l’église. On va s’ennuyer, gros Jésus de plâtre, mais en même temps, un pit à sable, c’est loin d’être un mauvais spot pour un gros show rock. Enfin, l’endroit le plus cool pour relaxer, la place du Parvis, est de retour avec plein d’animation radiocanadienne! Le meilleur endroit pour spotter Philippe Fehmiu!

En passant, il va y avoir beaucoup d’arts de la rue et du cirque cette année. Encore plus que par les autres années. De quoi nous rappeler que Baie-Saint-Paul est un peu le berceau du cirque québécois!

Bon, regardons ensemble la programmation musicale. Il y a beaucoup de choses à dire :

Commençons par le 21 juillet. Ça commence à 17 h au parc de la Virevolte avec la légende acadienne Edith Butler. Son dernier album a été réalisé par nulle autre que Lisa LeBlanc, et ça paraît. Que du solide. À la scène principale de la Place Desjardins, dès 18 h 30, on pourra voir Pierre Kwenders, le retour des inimitables Bran Van 3000 et la venue des Français Polo & Pan. Mettons que vous ne filez pas trop nostalgiques ou pop, y’a des plans B super intéressants cette année, notamment avec Les Hôtesses d’Hilaire, qui seront à la scène Microbrasserie Charlevoix à 20 h 30 et on n’aura « Pas l’temps d’niaiser » parce qu’ensuite, on va vouloir aller voir Mattiel au garage du curé (22 h). Du bon rock avec une touche de psych et de honky-tonk. Avouez que c’est tentant.

Lydia Képinski – Photo : Charline Clavier

À 23 h 30, les afters vont être chauds… au chapiteau Sirius XM, on pourra voir CRi et The Halluci Nation (le nouveau projet des excellents A Tribe Called Red). Vous pourrez aussi voir Lydia Képinski et SUUNS (!!!) au chapiteau Hydro-Québec. Au Jardin de François près de l’hôtel Germain, ça va être beaucoup plus doux avec Federico Albanese (si vous avez aimé Alexandra Stréliski à la même place en 2019, vous allez adorer) et Brad Barr (The Barr Brothers). Ça se termine au garage du curé avec Daddy Long Legs, un band américain aux accents rock and roll, garage et blues.

Ça commence dès 11 h 30 le 22 juillet avec Myriam Gendron et la très vulgaire et intoxiquée Lou-Adriane Cassidy au Quai Bell. Après ça, dès 14 heures, les choix déchirants commencent : Pearl Charles et Basia Bulat (!!!) au parc de la Virevolte, Ariane Roy à la Micro ou Ouri et Le Ren dans la magnifique cour à Joanne? Ensuite, Geoffroy sur la scène flottante, Naya Ali à la Micro ou Mara Tremblay au bas de la baie? Et y’a aussi Mike Shabb dans la ruelle Otis! À 18 h 30, la grande scène accueille Bon Enfant, Hubert Lenoir et L’Impératrice. Mettons que c’est votre quatrième show d’Hubert de l’été et que vous aimeriez voir autre chose, on vous propose Golden Dawn Arkestra (!!!) à la Micro et Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp au garage du curé. Les premiers, venus tout droit du Texas, maîtrisent le groove psychédélique à la perfection. Les deuxièmes sont juste follement déjantés.

Ariane Roy. Photo : Nicolas Padovani

En fin de soirée, on pourra choisir de voir Robert Robert et Les Louanges au chapiteau Sirius XM (shiiiiiiiit… Les Louanges dans un petit chapiteau, ça va EX-PLO-SER), Connaisseur Ticasso et Manu Militari au chapiteau Hydro-Québec et Gros Mené au Pit à sable (BEN VOYONS! Décor « TOPPE NOTCHE » pour se faire aller le bouton de corrupteur!). Pour finir le tout, on vous invite à aller voir The Courettes au garage du curé. Ce sont des genres de frères/soeurs spirituels des Deuxluxes (imaginez si, au lieu d’une bataille de fanfares après le show, on avait une bataille Courettes-Deuxluxes… OK, j’arrête mes rêves éveillés!).

Le samedi 23 juillet, place à la journée la plus capotée de l’histoire du Festif! Et ça commence en beauté en maudit au quai avec Julie Doiron et Salomé Leclerc (si vous avez pas encore écouté « Les choses extérieures », faites-le please!). Ensuite, à 14 h, au parc de la Virevolte, la poésie et la douceur vont en faire pleurer plus d’un.e avec Foisy. et Tire le Coyote, un des plus beaux plateaux doubles de la fin de semaine. Si vous préférez quelque chose de plus groovy (hey, vous avez le droit, c’est la beauté du Festif!), vous pourrez vous déhancher avec la britannique Emma-Jean Thackray à la Micro. Elle va vous faire danser en titi! Et il y a aussi Léa Jarry et Bolduc Tout Croche dans la cour à Joanne. En fin d’après-midi, il va falloir choisir entre P’tit Belliveau sur la scène flottante (y’a tu de quoi de plus chill qu’un show chill sur une trip avec un gars chill?), Le Couleur à la Micro (si Thackray vous a donné le goût de danser, pourquoi s’arrêter là?) et Safia Nolin au bas de la baie. Dans la ruelle Otis, vous pourrez voir Dijah SB.

Les Hay Babies – Photo : Jacques Boivin

La soirée va être comme un grand tintamarre à la Place Desjardins. Tout d’abord, Les Hay Babies vont te rocker ça solide. Ensuite, Lisa LeBlanc va nous faire danser le disco (y’a quelques vieilles tounes réarrangées qu’on a bien hâte d’entendre, on vous l’avoue… et le dernier album est divin). Enfin, le party va pogner avec Salebarbes. À 20 heures, le garage du curé accueille Beholder, un groupe metal de Québec qui en a dedans (on espère juste qu’ils n’enterreront pas Lisa). On pourra aussi revoir l’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp à la Micro. À 22 h, le garage va être à l’honneur au garage du curé avec Frankie and the Witch Fingers.

Une autre fin de soirée folle folle attend tout le monde avec Mononc’ Serge et Québec Redneck Bluegrass Project au chapiteau Hydro-Québec (vous inquiétez pas, y va y avoir en masse de bière pour tout le monde), 20some et Lary Kidd au chapiteau Sirius XM et Death From Above 1979 au Pit à sable. Si vous n’en avez toujours pas assez, The Schizophonics, un autre groupe de garage américain qui en a dedans, devrait enflammer le garage du curé à 1 h 30 du mat.

Saratoga – Photo : Jacques Boivin

Clément m’a enfin écouté et on va pouvoir se lever en douceur le 24 juillet avec un show à l’aube présenté par Saratoga. À voir collé collé dans sa doudou préférée. Au quai Bell, la journée commence en bonne et due forme avec Laura Niquay et Martha Wainwright (coudonc, les plateaux doubles parfaits, z’êtes pas tannés?). Ensuite, on pourra un autre plateau double magique avec King Hannah et Elliot Maginot au parc de la Virevolte. Ou voir Belle Grand Fille dans la cour à Joane (ça aussi ça va être du beau). Le bas de la baie va accueillir Diane Tell, la ruelle Otis reçoit Emma Beko, et on finit le tout sur la grande scène avec Sarahmée, Koriass et Loud.

Pis? Capoté, hein?

Le Pantoum et CHYZ vont aussi présenter de belles vitrines avec, notamment, Alexandra Lost, Anachnid, Lysandre, Les Lunatiques et zouz.

Lysandre – Photo : Léo Moffet

Ah pis rien ne dit que votre cellulaire ne se mettra pas à buzzer à toute heure du jour pour vous annoncer un show surprise (on voit juste pas quand ça pourrait être tellement y’a pas de trous).

Ajoutez à ça les arts de la rue, le cirque, les fanfares qui devraient être de retour, les mesures écoresponsables (apportez vos vieux t-shirts, on va en faire de la merch) et tout ce qui fait qu’on aime tant ce festival, et vous avez une grosse fin de semaine où le sommeil est vraiment secondaire (reposez-vous bien AVANT le Festif!).

Y’a pu ben ben d’hébergement sur place, mais il va y avoir pas mal de camping (Gouffre, Maison-Mère, camping citoyen), alors apportez votre tente et votre glacière et vivez votre Festif! comme un Glastonbury urbain (au nombre de scènes qu’il y a cette année, on s’en approche!).

Pour plus de détails sur Le Festif, sa programmation et plein d’autres infos le fun à savoir (ou pour acheter vos billets à partir du 14 avril à midi), visitez https://lefestif.ca. Surtout, niaisez pas trop, y’a des trucs là-dedans qui vont partir en 3-4 minutes!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.