Thierry Larose au Pantoum : ce soir c’est le last call

Thierry Larose – Photo: Llamaryon

Jeudi dernier, Thierry Larose était au Pantoum pour réchauffer les planches. C’est avec des habitués de la petite scène du Pantoum qu’il nous a donné un spectacle rock qui valait certainement le déplacement. Aux côtés du chanteur et de sa nouvelle guitare « un peu country », on retrouvait Lou-Adriane Cassidy (guitare et voix), Alexandre Martel (guitare, basse et voix), Samuel Beaulé (basse) et Charles-Antoine Olivier, surnommé Cao (batterie).

C’est toujours un régal de se retrouver sur le plancher vibrant du Pantoum, et cette soirée n’est pas l’exception à la règle. L’annonce de nouvelles mesures sanitaires en début de parcours n’a pas ralenti l’ardeur des spectateurs qui comptaient bien profiter de cette soirée pour s’amuser comme il se doit. Dès les premières notes de Club Vidéo, les têtes se sont balancées d’avant en arrière puis sur les côtés. C’est sur les chansons La vie ne vaut d’être vêtue et Cantalou (jouée 2 fois) que le public s’est le plus laissé aller, y en allant même de petits moshpits masqués. Mention spéciale à Lou-Adriane Cassidy dont l’énergie était franchement communicative.

Thierry Larose – Photo: Llamaryon

Si on a eu droit à un spectacle rock et bruyant comme on les aime, Thierry nous a aussi donné juste assez de douceur pour les chansons qui le méritaient. Je pense entre autres à L’île à vingt-cinq sous, pour laquelle les musiciens ont quitté la scène afin de laisser Thierry l’interpréter seul avec confiance et délicatesse. L’auteur-compositeur-interprète nous a aussi offert de nouvelles chansons dont Portrait pour une Marianne et Demain demain, qui se retrouve dans l’Hommage à Mange ta ville avec Catherine Pogonat, sorti il y a un peu plus d’une semaine.

Lors du rappel, sur une touche plus intime, Thierry est descendu de la scène pour s’installer au piano qui se trouve sur le côté de la salle. Tous assis par terre, nous avons écouté le chanteur performer unplugged Cache-cou, l’une des premières chansons qu’il a sorties, il y a 2 ans déjà.

Le spectacle s’est terminé sur une seconde performance bien sentie de la chanson Cantalou. Celle-ci fut bien appréciée du public qui a pu se laisser aller une dernière fois avant le last call. Bref, Thierry et son show rock ont assurément mis du baume sur nos jours gris.

Comme plusieurs, j’attends avec impatience ses prochaines sorties musicales ainsi que son prochain spectacle dans la ville de Québec.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *