La veille de sa sortie, ce film sème déjà la zizanie dans la scène culturelle québécoise

Précédemment cette semaine, Simon Kearney a failli casser l’Internet en annonçant en entrevue la sortie de Lawless Redemption (Rédemption sans la loi), soit un film western qui devrait paraître ce vendredi.

Lors de notre dernier échange avec la star montante du cinéma, Kearney nous avait prévenu que les détails les plus croustillants de son film seraient dévoilés en entrevue sur Rezostar. Cependant, les choses ne se sont pas tout à fait passées comme prévu :

Sentez-vous la polarité qui oppose l’animateur et l’artiste? La passive-agressivité de l’hôte semble transpercer l’écran, sans pour autant donner de prise au cinéaste en devenir pour faire reconnaître son mauvais traitement.

Mais que se passait-il dans la tête de l’animateur? Est-il contre le changement dans l’art? Plus tard, il a fini par trahir le fond de sa pensée sur les réseaux sociaux :

Si certaines factions de la scène culturelle québécoise sont en faveur des critiques acerbes, plusieurs s’entendent pour dire que rabaisser les artistes qui cherchent à exprimer de façon authentique les sentiments les plus profonds de l’âme humaine, c’est tout simplement gratuit.

Rapidement, l’entrevue et le tweet de l’animateur sont devenus un prétexte pour plusieurs fortes têtes de s’opposer sur les réseaux sociaux dans des débats pas toujours politically correct. On se rappellera notamment l’opinion confrontante énoncée par Louis-Philippe Labrèche dans cet article du Canal Auditif, qui se positionne en faveur de la critique, et qui leur a valu plus d’un backlash des initiés du Western Ravioli.

« C’est vrai que c’est le fun de voir les gens être si impliqués dans une oeuvre. Mais bon, les menaces de mort…bout de viarge. […] Bref, l’humanité est parfois vraiment vraiment vraiment décevante. »

Louis-Philippe Labrèche, Le Canal Auditif

Heureusement, l’ex King du pop’n’roll ne s’est pas laissé marcher sur les pieds et a fini par trancher le débat :

Ici, nous n’aurons donc pas à choisir entre la qualité et le potentiel. Laissons là les élucubrations d’un animateur probablement jaloux, et concentrons-nous sur la sortie toute prochaine du futur GRAND CLASSIQUE des Western Ravioli : Lawless Redemption (Rédemption sans la loi).

#Vivreetlaisservivre

En appui au cinéaste, nous diffuserons le film au moment de sa sortie sur notre page Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *