Robert Nelson : Lancement de « Nul n’est roé en son royaume » – L’Anti Bar & Spectacles,

Robert Nelson – Photo : Frédérique Blais-Pouliot

La soirée du 8 juin a été mouvementée dans St-Roch et ce n’est que vers 22h30 que le président Robert Nelson, tout en cheveux, s’est présenté sur la scène de L’Anti (qui affichait complet.

Le concept de la soirée : un lancement de livre. Ouais! On a tous été arnaqués! Au fond, c’est d’écrire un livre dont rêvait Ogden Ridjanovic, mais pas moyen d’avoir de subvention. Il a donc livré un album de rap, la soundtrack de son livre « Les fables de la minceur ». Vous suivez jusque là?

C’est son grand frère, Timour Ridjanovic qui agissait comme DJ pour la soirée, ainsi qu’à titre de… fée clochette à l’aide d’une des musiques thème de Mario Bros. qui sonnait le moment où il était temps de tourner la page vers un nouveau chapitre (chanson) de l’histoire (l’album).

Robert Nelson – Photo : Frédérique Blais-Pouliot

Dans le même ordre que sur l’album, la soirée a débuté par L’ours qui a vu l’homme, suivi de Jacques Plante pour laquelle Ogden a souligné l’importance de prendre soin de soi et de ne pas voir là un signe de faiblesse ou de peur. Pour Chimie, Ogden nous a rappelé l’importance d’être patient durant les épreuves de la vie. De plier comme le roseau. Et je vous confirme que Flambant neu sonne aussi bien live que sur l’album, avec son beat lourd extrêmement efficace.

La présentation de chacune des chansons était plus longue que les chansons elles-mêmes, mais c’était un show de lancement oui ou non? Alors pourquoi ne pas en profiter pour mettre en contexte la démarche artistique derrière chacune des pièces de l’album qui est un petit bijou, surtout de par la profondeur des textes.

Ceux qui pensaient pouvoir se défouler comme dans un show d’Alaclair Ensemble ont peut-être été refroidis par le côté extrêmement pédagogique de la soirée, mais moi j’ai eu le sourire aux lèvres toute la soirée devant l’énergie, la créativité et la volonté déployée par un Ogden très en forme et dégageant une espèce d’urgence de vouloir livrer tout ce qu’il voulait livrer. C’était un condensé de Ogden Ridjanovic, peut-être une grosse bouchée oui, pour ce genre de soirée, mais une bouchée protéinée, soutenante et savoureuse.

Après quelques pièces, Eman se l’est joué metteur en scène en montant sur le stage pour expliquer au président à quel point les minces qui étaient moindrement loin ne voyaient pas du tout les dessins présentés dans le livre. Il avait beau être immense, sans chevalet, on n’y voyait effectivement rien. Eman et Vlooper se sont donc fait des bras lors de chaque présentation en soulevant le bouquin, afin que tout le monde puisse voir.

Robert Nelson – Photo : Frédérique Blais-Pouliot

On a ensuite pu poursuivre la soirée avec la douce Lignes de front, accompagnée de la non moins douce Caro Dupont. Vraiment, un très beau moment!

L’émotion s’est poursuivie et j’en ai presque eu les larmes aux yeux en découvrant la touchante Lucioles, écrite en hommage à son grand ami Bernard Carignan, aujourd’hui décédé. Je me promets d’ailleurs de prendre le temps d’aller relire les paroles : « J’ai perdu des plumes aussi, mais ça repousse ».

On ensuite suivi, entre autres, Ma et son flow ultra impressionnant et Le ruisseau est motivé pour laquelle KNLO est venu rejoindre Bobby Nel sur scène pour faire grimper le party d’un cran. C’était ensuite à Koriass de venir faire son tour sur scène pour interpréter Jacques Demers, puis finalement Eman pour Le chemin du roé.

Peut-être que l’aspect linéaire de la présentation manquait d’effet de surprise pour certains, mais je crois qu’au final, le concept en lui-même était une surprise et je suis ravie d’être sortie d’un show de rap aussi zen, apaisée et inspirée. God save le King.

Si vous voulez découvrir encore plus l’univers de notre bosniaque préféré, allez écouter les épisodes de son podcast « La Voix du bas » ainsi que sa généreuse présence aux Bajada Dialogues. Il se prêtera également au jeu de l’improvisation lors du Punch Club au ComediHa! Fest-Québec le 7 août prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *