Un VRAI Phoque OFF en personne et plus déjanté que jamais!

Après deux dures années confiné dans le métavers, le Phoque OFF est enfin libéré et il retourne roder dans les rues de Québec! Du 10 au 18 février prochains, le festival de musique le plus déjanté à Québec offrira aux curieux et aux curieuses une programmation des plus éclatées séparée en deux volets.

Créé il y a près d’une décennie en marge de RIDEAU, le Phoque OFF donne la chance aux artistes de la relève indépendants ou associés à de petites boîtes de se faire voir par une tonne de diffuseurs et programmateurs de festivals venus faire leurs emplettes culturelles. L’événement n’est pas le seul du genre : pendant RIDEAU, des dizaines de vitrines ont lieu en marge, parfois de manière extrêmement confidentielle.

Ce qui distingue le Phoque OFF, en plus de son ampleur, c’est son côté très public. On ne se contente pas de tolérer quelques fans, oh que non! Ici, le public est bien présent, ce qui permet de donner aux congressistes un véritable aperçu de ce qui les attend lorsqu’ils programment un.e artiste donné.e. Il y a du headbanging et des moshpits pendant les vitrines de Fuudge, et on écoute en silence, assis en tailleur, les jolies tounes de Bibi Club.

En gros, le Phoque OFF c’est plus d’une centaine d’artistes en tous styles de Québec, du Québec et du Canada qui se produiront sur différentes scènes de Québec (Pantoum, STUDIOTELUS, L’Anti Bar & Spectacles, District Saint-Joseph, Ampli de Québec) du 10 au 18 février prochains.

L’événement est divisé en deux volets : le volet vitrine, où les artistes jouent pendant une vingtaine de minutes, aura lieu du 12 au 15 février en fin de soirée (question de rameuter les délégué.e.s de RIDEAU). Des prestations brèves, mais intenses, où les artistes présentent leurs meilleurs moments d’un spectacle.

La brochette d’invité.e.s est assez touffue : Ça va de Winterglow à Ping Pong Go, en passant par LYD., Renard Blanc, Malaimé Soleil et Sensei H. Certain.e.s artistes tenteront de vendre leur premier show, d’autres défendront de nouveaux projets, mais tout le monde vaut le détour, on vous en passe un papier!

Le deuxième volet ressemble davantage à un mini-festival. Il se déroule du 10 au 12, puis du 16 au 18, et il permettra de voir, entre autres, le lancement du nouvel album de Vanille, une soirée tout en bleu avec Velours Velours (notre boss a déjà prévu sortir ses leggings en velours bleu), du nouveau matériel du Winston Band et de Margaret Tracteur et une finale endiablée avec Gus Englehorn et Yoo Doo Right. Des prestations pas mal complètes qui vont en jeter quelques-un.e.s à terre!

Il y a plusieurs façons d’assister au Phoque OFF. Vous pouvez acheter des billets uniques pour les spectacles du volet festival, des passes journalières, des passes donnant accès aux vitrines uniquement et des passes tout accès (vitrines et spectacles). En gros, vous faites votre propre forfait à votre goût!

On va tenir ça bref parce qu’on va vous parler du Phoque OFF à toutes les semaines! Yep, dès mercredi prochain, on va vous présenter quelques-un.e.s des artistes à ne pas manquer dans une série de capsules qu’on espère fort intéressantes.

En attendant, si vous voulez en savoir plus (genre la programmation complètement capotée) – ou si vous voulez acheter vos billets et passes avant qu’il n’en reste plus (ce qui serait une sage décision), on vous invite à consulter le https://phoqueoff.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *