Gazoline + Les Shirley à L’Anti : Hey girls, you’re my fireball

Les Shirley – Photo : Léo Moffet

Soirée sold out pour Les Shirley et Gazoline. C’est un retour en force pour L’Anti Bar & Spectacles! Malgré les dernières consignes qui persistent, 80 personnes en formule assise ont pu vivre une formidable soirée musicale et également profiter du retour du service de bar et de la table de marchandise. 

Les Shirley

Les Shirley, ce sont les excellentes musiciennes montréalaises Raphaëlle Chouinard (guitare et chant), Sarah Dion (Basse et back vocals) et Lisandre Bourdages (Batterie et back vocals). Inspirées de l’époque emo et demi-frange sur les yeux, Les Shirley nous ont décoiffé avec un punk rock où la voix plutôt pop est mise de l’avant. Un groupe entièrement féminin offrant un puissant son feel good comme une vague. Les rythmes et les montées sont satisfaisantes et la nostalgie d’une musique typiquement années 2000 fait du bien à nos âmes d’anciens jeunes rebelles.

Munie de ses plus belles chaussures argent, Raphaëlle nous a offert la recette des Shirleyshooters, soit un mélange fameux de jus de lime, d’eau pétillante et de Fireball. À coup de gorgées et de rock, Les Shirley nous ont réchauffé comme il se doit avec des chansons comme Stuck in the middle et easy target. Un côté absolument délicieux à la Degrassi qui donne envie de trasher.

Gazoline

Hey girls ! Ambiance décontractée avec Xavier Dufour-Thériault (chant et guitare) et ses boys Jean-Cimon Tellier (guitare), Jean-Philippe Godbout (batterie) et Samuel Beaulé (basse) qui nous attendaient sur scène pour nous chanter la pomme avec passion et nous frencher de leur rock enflammé. Gazoline avec ses paroles en français axées sur l’amour, ses obsessions, ses joies et ses peines nous en ont mis plein la vue avec sensualité et une pointe de sueur. 

Groove funky à la texture psychédélique et aux rythmes changeants, la musique de Gazoline a très rapidement fait chauffer la scène. Léger dérapage et voilà que le charismatique chanteur crache gracieusement son eau dans les airs suivi de quelques push-up, afin de flasher que L’amour véritable est aux rebelles. Le temps d’un rappel pour la chanson Ces gens qui dansent et le public se donne lui aussi un instant dans le mouvement, rebelle malgré lui, entraîné par les notes jubilantes de Gazoline. 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.