Dany Placard : au delà de la musique

Dany Placard – Photo : Jacques Boivin

Le 6 novembre dernier, Dany Placard remontait sur scène après un an et demi d’absence. C’est sur les planches de l’Impérial Bell que celui-ci cassait la glace après cette période de pause imposée. Si le Saguenéen se sentait légèrement rouillé, aucun indice ne nous a indiqué qu’il en était le cas.

Dès les premières pièces, There Was a Friend (part 1) et (part 2), on pouvait lire sur son visage la satisfaction de se retrouver à nouveau devant public. Visiblement, le bonheur était grandement partagé par la foule rassemblée. Les plus fidèles se sont d’ailleurs mis à chanter dès les premiers mots de Dany. Au terme de ses deux premières chansons, la connexion entre l’artiste et son audience était déjà bien établie et on savait que le reste de la soirée ne pourrait être que du gros fun.

Dany a ensuite enchaîné avec Tu me manques. Après les explosions de guitares et de synthés bien psyché, on revenait à des textes plus soutenus. Devant public, j’ai été frappée par les talents de conteur de Placard. Bien entendu, ses mots ont déjà une facilité à raconter, mais en ajoutant aux paroles les mimiques de son auteur, on assiste à une manifestation théâtrale qui vient concrétiser l’œuvre du musicien. Sur des pièces telles que Sleeping bag, les métaphores rendent le tout encore plus concret en imprégnant avec intelligibilité des images mentales dans nos têtes.

Sur scène, Dany dans son petit look de marinier resplendit. Il sait toutefois laisser un peu de lumière à son équipe. On sent une belle complicité entre les musiciens, qu’ils partagent un réel plaisir de la scène et cette joie est contagieuse. Bien que Dany nous ait lancé un « d’habitude, je parle plus que ça, mais à soir on a juste une heure et quart faque on va faire ça bref! », ses interactions avec le public étaient généreuses. Armé d’un grand charisme et d’un humour naturel, celui-ci n’a pas pu s’empêcher de nous partager quelques anecdotes malgré le temps restreint.

Personnellement, j’ai vu plus d’une centaine de prestations depuis le déconfinement en mai et le spectacle de Dany Placard se classe parmi mes préférés. En plus d’apprécier sa musique, son entregent m’a charmé et je n’ai visiblement pas été la seule. Les spectateurs ont été parmi les plus interactifs et communicatifs (voire parfois même un peu trop). Mon appréciation est complète et j’ai déjà hâte de voir le barbu revenir dans la Vieille-Capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *