Thierry Larose à l’Impérial Bell

C’est à l’Impérial Bell le 31 mars dernier que Thierry Larose lançait son disque Cantalou. À la veille d’un retour soudain en zone rouge, toustes avaient pour but de profiter au maximum de la soirée. En effet, cet événement marquait le premier spectacle live depuis longtemps pour plusieurs et malheureusement, le dernier avant une période indéterminée.

C’est devant une salle comble remplie de fan de pop-rock-joyeux que Thierry et sa bande sont montés sur scène. Aux côtés du principal intéressé on retrouvait Agathe Dupéré à la basse, Marie-Claudel Chénard à la guitare et Charles-Antoine Olivier à la batterie.

Photo : Marion Desjardins

Dès les premières notes de Club vidéo, on a pu ressentir l’effervescence dans la salle. Les gens attendaient avec impatience le début du lancement d’un album écouté, on imagine, à répétition par plusieurs. Entre deux chansons, Thierry en a profité pour nous raconter que la dernière fois qu’il a joué à Québec, c’était dans l’allée des cannes de sardines à l’Intermarché dans le cadre de St-Roch XP.

Les titres de Cantalou se sont enchaînés avec un entrain mutuel dans la foule et sur scène. Mention spéciale à la prestation de L’île à 25 sous, réalisée en formule duo par Larose et Marie-Claudel qui ont offert de superbes harmonies vocales. Sur Cache cou (2019), on retrouvait un Thierry plus intimiste, seul avec sa guitare acoustique : « J’vais enlever mon pique de guitare, ça devenir plus heartfelt », nous dit-il.

Le point culminant de la soirée s’est produit lorsque la populaire Les amants de Pompéi a résonné en guise d’adieu. La foule a chanté à tue-tête tout en tapant du pied, nous laissant touste reconnaissant.e.s d’avoir vu de la musique en vrai en ces temps pandémiques poches.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *