Le Phoque OFF 2021 : Portraits d’artistes (5/4)

Le Phoque OFF est déjà bien entamé et ça se poursuit encore pour toute la semaine. Au menu ce soir : Pure Carrière, Gawbé, Juillet, Narcisse, Andy Davis et Quitte La Ville.

Depuis quelques jours, on vous présente brièvement quelques-un.e.s des artistes à l’affiche cette année. Les fans de la scène locale en reconnaîtront sûrement, après tout, on ne se tanne pas de vous parler de ces fabuleuses personnes. Cependant, l’édition de cette année promet également de nombreuses découvertes même pour les mélomanes les plus curieux et chevronnés, comme le veut la tradition. Pas pour rien qu’on aime autant Le Phoque OFF!

Comme nous sommes aussi en mode COVID-19, nous avons réalisé nos entrevues à distance au moyen d’un questionnaire auquel les artistes ont dû répondre. Le principe était simple : il fallait répondre à cinq questions, dont deux obligatoires. Pour les trois autres, les artistes pouvaient piger dans une banque de questions.

Un petit bonus pour cette série d’articles : Andy Davis et Quitte La Ville.

Andy Davis

Quel est le champ lexical de ton univers artistique?

Fx (effets), Maille, Nuit, Cevi, Coeur.

À ton avis, qu’est-ce qui rend la scène musicale de Québec si vivante?

Le mélange des inspirations et des genres musicaux.

Quelle est ta découverte musicale de 2020? 

Laylow. Je connaissais déjà, mais son dernier projet est vraiment incroyable. C’est un gars qui a su imposer son style, sans concession. En cela, son évolution est assez inspirante.

D’où vient le nom de ton projet? 

« Mondes x Merveilles » (Mondes et Merveilles) renvoie à ce que la musique représente dans ma vie : un exutoire, un univers de découvertes. 

Quel art, autre que la musique, t’inspire le plus ?

Le cinéma. Je fais souvent références à des films et des séries dans ma musique. J’aime croire que mon univers musical est assez imagé. D’ailleurs Andy Davis (Vndy Dvvi$) est clin d’œil au film Toy Story.

Quitte La Ville

En cinq mots, comment décririez-vous le champ lexical de votre univers artistique?

Alcool, Cigarettes, Nuit, Mélancolie, Nihilisme

À votre avis, qu’est-ce qui rend la scène musicale de Québec si vivante?

On croit que la scène ne va pas mal, certes, mais un retour de salle(s) «All Ages» pourrait aider à la pérennité de celle-ci.

Quelle est votre découverte musicale de 2020? 

Le nouveau projet de Fred Jacques (Ex-The Sainte-Catherines / Yesterday’s Ring) « Les Mains Sales » est clairement une belle découverte de la dernière année.

D’où vient le nom de votre projet? 

Ça vient de l’émission de pranks « Les Détestables » qui mettait en scène des personnes âgées. Une vieille dame dans un parc criait à un homme de quitter la ville parce qu’il était assis sur « son » banc.

En temps de pandémie, c’est bien connu, il faut se réinventer. Quelle nouvelle chose avez-vous apprise pendant le confinement? 

On a profité de la pandémie pour s’asseoir et enregistrer des chansons. On a découvert l’importance de jouer au clic!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *