Dans l’intimité de Neat Summa Orchestra

Du nouveau pour le groupe de musiciens de Québec Neat Summa Orchestra ! Les artistes de la formation ont rendu disponible le 22 janvier dernier une Live session de Libres, toujours, chanson figurant sur leur premier EP Figure Us Out (octobre 2020). Les sessions live étant pour le moment ce qui nous permet de nous rapprocher le plus des spectacles et de l’ambiance de ceux-ci, il est d’autant plus intéressant de découvrir cette belle nouveauté de 2021. Les amateurs NSO auront la chance d’y redécouvrir la piste sous un angle nouveau puisque les arrangements y ont été retravaillés, offrant une version tout à fait différente. Pour l’occasion, Sarah M-Brunnemer, artiste néo-soul également de Québec, s’est jointe aux 5 membres réguliers de la formation, soit Julian Ramirez à basse et à la composition, Ludovic Rochon aux claviers, Alexandre Roux-Dufort au saxophone, François Nadeau à la guitare et Dave Fecteau à la batterie.

Les premières secondes du vidéo nous mettent tout de suite dans une ambiance jazz en nous montrant, au naturel, les artistes se préparant à interpréter leur morceau. De la belle spontanéité ! Le bonheur de jouer transparaît dès lors, donnant le ton à ce qui suivra. Il est intéressant d’entendre une chanson de ce style interprétée en français, offrant une approche très chaleureuse et feutrée parfaite pour un début d’hiver. J’imagine donc, sans peine, que l’expérience en spectacle en vaudra la peine et j’ai hâte de la vivre, lorsque le milieu artistique pourra reprendre son envol.

Pour ceux qui, comme moi, découvrent le groupe pour la première fois, sachez que Neat Summa Orchestra amalgame avec brio des sonorités associées au rock progressif tout en y incluant également des arrangements originaux menant à leur jazz-fusion. À cela s’ajoute des rythmiques rappelant celles des musiques latines et d’un côté très groove, pour en faire un tout unique méritant notre attention. Pour les nouveaux amateurs de ces musiciens expérimentés, je recommande fortement l’écoute des autres pistes de leur premier EP. Cela permet de constater l’étendue des influences musicales avec lesquelles les membres s’amusent. Un EP qu’il faut d’ailleurs écouter plusieurs fois afin d’en saisir toutes les nuances puisque chaque écoute porte notre attention sur des éléments différents. Il en est d’ailleurs de même de la live session que je laisse rouler en boucle sur mon écran d’ordinateur. 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.