Lancement des Chercheurs d’Or : Beaucoup de sourires

Les Chercheurs d’Or – Photo: Carbo

Lancement de « Caballero »
Chapelle des Jésuites, 6 février 2020

Les Chercheurs d’Or ont convié le public au lancement de leur nouvel album, Caballero, dans la Chapelle des Jésuites le 6 février dernier. Un lieu méconnu, mais certes à propos pour ces prospecteurs chantants puisque la chapelle s’avère une mine de trésors patrimoniaux de par ses oeuvres d’art et… les reliques de St-Charles Garnier.

Vraiment cool.  Imaginé à la bon enfant où l’on a érigé un pop-up bar bière-et-vin au milieu de la nef, une exposition d’un jour de l’amie Natacha Mercure mettant en lumière ses oeuvres originales créées spécialement pour Caballero et où l’on circule en pieds de bas pour prendre sa place sur les chaises en bois ou par terre parmi les couvertes à pique-nique et les poussettes, le concept du mini-spectacle habille l’atmosphère d’un vent de fraîcheur, comme celui que l’on cherche avidement sur les routes de terres ocres et arides.

Les Chercheurs d’Or, trio de Québec mené par la chanteuse Isabeau Valois, ont passé la dernière décennie à trotter de continent en continent pour présenter leur répertoire country folk aux amateurs du genre. Cette gambade impressionnante a vraisemblablement servi d’inspiration au peaufinage de la signature musicale qui caractérise Caballero. On ne joue pas dans la country-folk traditionnelle, ici!  Accolés aux spectateurs dans la nef, les trois musiciens, soutenus par une cordiste, racontent les tribulations de leur gentleman à cheval, tel un bon western spaghetti, dans une mouture new-new country, voire, pop-western psychédélique où s’entre-choquent avec délicatesse les banjos, guitares électriques, violoncelles, mandolines et superbes harmonies vocales.

La foule savoure les 30 minutes de show tout sourire, enveloppée par les images de film suggérées par les textes interprétés par le trio. On écoute religieusement les mélodies accrocheuses et les jeux de cordes unplugged savamment orchestrés dont l’amplification est divinement assurée par l’écho naturel voyageant dans l’enceinte de la chapelle. On se laisse tendrement bercer par la voix chaleureuse et réconfortante d’Isabeau, comme celle d’une mère qui rappelle à la maison son enfant. Bref, ce lancement est une réussite totale grâce à son angle d’approche et les valeurs conviviales mises de l’avant. On est surpris, quasi déçus, que la prestation prenne fin aussi rapidement, car l’on souhaite encore porter sur soi, ce magnifique bijou que les Chercheurs d’Or viennent de nous faire miroiter. C’est leur manière de nous convaincre de prendre la route et d’aller prospecter de nouvelles richesses avec eux, j’imagine!

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *