Cabaret Festif! de la relève 2020 : aperçu des candidats de la première soirée

Cette année, on s’est dit qu’on allait vous présenter brièvement chacun des douze candidats à la dixième édition du Cabaret Festif! de la relève.

C’est reparti, dès samedi, on recommence nos allers-retours à Baie-Saint-Paul, question de faire le plein de découvertes et de se remplir les oreilles avec de beaux projets qui risquent de nous faire vibrer des années durant.

Aujourd’hui, on vous présente les quatre candidats qui fouleront les planches du Cabaret de la Maison Otis ce samedi dans l’espoir de se tailler une place en finale et de repartir avec un prix, une bourse, une prestation rémunérée, alouette!

Ariane Roy

Ariane Roy – Photo : Jacques Boivin

Ariane Roy roule sa bosse à Québec depuis quelques années déjà. Elle propose une soul-pop aux accents parfois folk ou jazzés. Son premier simple, Adele, nous montre une jeune femme en pleine possession de ses moyens, qui possède un sens mélodique indéniable et une voix pleine de nuances. Très difficile de ne pas faire de rapprochements entre Ariane et Lou-Adriane Cassidy, et ça, c’est une bonne chose.

Guillaume Bordel

Guillaume Bordel

Sur ses photos, Guillaume Bordel a tout le temps l’air de venir tout juste de se lever. Peut-être est-ce parce que ses tounes donnent le goût de veiller tard. Clairement inspiré par le grunge, Bordel chante ses joies et ses peines dans la langue de Placard (sans accent du Saguenay) dans des morceaux où les guitares prédominent et où les refrains sont beaucoup plus explosifs que les couplets. On vous suggère d’apporter des bouchons, on a l’impression que ça va être fort… et fort bon.

Dany Nicolas

Dany Nicolas – Photo : Flamme

Guitariste de la formation déjantée Royal Caniche, Dany Nicolas avait envie de présenter des trucs un peu plus songés. De la belle chanson à textes, présentée sobrement dans la langue d’Adamus. Tendez l’oreille comme il faut et écoutez les paroles, y’a de beaux petits bijoux là-dedans.

Blanc Manger

Blanc Manger

Blanc Manger, c’est, au dire de ses membres, LE group sexy funk du Québec. Un peu à la Chromeo, mais en français… et avec des échantillonnages tout à fait locaux. Le projet ne se prend pas trop au sérieux, le but visé, c’est de se faire du fun, et c’est un genre de fun contagieux.

Alors voilà, on se donne rendez-vous au Cabaret de la Maison Otis de Baie-Saint-Paul ce samedi. On nous dit qu’il ne reste presque plus de billets, alors vite, dirigez-vous au https://cabaret.lefestif.ca avant qu’il ne soit trop tard.

On vous revient un compte rendu complet de la soirée la semaine prochaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *