Tiken Jah Fakoly (+ Clay and Friends) – Impérial Bell, 20 juin 2019

Tiken Jah Fakoly - Photo : Adrien Le Toux

Nous étions convoqués à une grande célébration à l’Impérial Bell le 20 juin dernier, alors que le grand auteur-compositeur-interprète ivoirien Tiken Jah Fakoly est venu nous présenter les pièces de son plus récent album Le monde est chaud. Et on dirait bien que nous n’étions pas les seuls à recevoir l’invitation : la salle de la rue Saint-Joseph était passablement pleine de fans en tous genres et de toutes les couleurs.

Fidèle à son habitude, le vieux routier (plus de 30 années au compteur), qui s’inspire de Bob Marley pour donner une voix aux centaines de millions d’Africains, avait l’air d’un guide spirituel, arpentant la scène de long en large avec son bâton de pèlerin, nous faisant entrer dans un genre de transe dansante et chanter avec lui sans même nous le demander. Que voulez-vous, il a du charisme, le bonhomme!

Entouré de sa horde de musiciens habituels (guitares, cuivres, percussions, choeurs, instruments traditionnels), Tiken Jah nous a chanté l’Afrique, ses joies, ses peines, ses rêves, tout ça d’une façon qui résonnait jusqu’au fond de la salle. Oui, les pièces de Le monde est chaud (qui parle entre autres des effets des changements climatiques en Afrique) ont eu une place privilégiée dans le programme de Fakoly, mais celui-ci a aussi sorti ses plus vieux hits au plus grand plaisir des fans, trop heureux de réciter les paroles de ces chansons à l’unisson.

Tiken Jah Fakoly – Photo : Adrien Le Toux

On a eu droit à une prestation généreuse d’un artiste au sommet de son art, entouré d’une équipe de musiciens et de techniciens solides (chapeau, d’ailleurs, à l’éclairagiste, qui a su se servir de presque tout ce que l’Impérial a à offrir pour mettre Fakoly en valeur… prenez des notes, les jeunes, dépensez moins d’argent dans vos systèmes d’éclairage poches pis utilisez donc l’équipement qui se trouve déjà dans la salle à bon escient). Sans compter la sono, qui était pile poil pour le grand Africain.

En première partie, on a pu voir et entendre nos amis de Clay and Friends, qui ont malheureusement dû composer avec une sono imparfaite, probablement à cause de tous les effets dans le micro de Mike Clay. C’est un peu dommage, parce que même en formule trio allégée comme c’est le cas dans le cadre de cette tournée, Clay et ses amis débordent d’énergie et de présence scénique. D’ailleurs, fait rare pour une première partie dans l’ancien Midi-Minuit, le public était à l’écoute. En fait, le public PARTICIPAIT, répondant à toutes les demandes de Clay avec un enthousiasme débordant qui contrastait avec leur dernier passage aux Apéros FEQ. Le hip-hop très pop ensoleillée de Clay and Friends a encore fait mouche. Et si vous les avez manqués, sachez qu’ils seront au Festival d’été de Québec, scène Hydro-Québec (place d’Youville), le 13 juillet prochain à 19 heures (en première partie des Planet Smashers… ça vous montre à quel point ils sont des caméléons!).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here