Programmation hivernale du STUDIOTELUS : des découvertes qui font chaud au cœur

Ping Pong Go – Photo : Mathieu Breton
CONTENU EN PARTENARIAT

Si, comme nous, vous préférez sortir souvent pour découvrir de nouveaux talents plutôt que de mettre tout votre budget divertissement dans un seul show à grand déploiement, le Grand Théâtre de Québec a pensé à vous avec sa programmation découverte au STUDIOTELUS. Pop, rock, rap, musiques du monde, humour (!!!), le menu est varié et les plats savoureux.

Les billets sont à prix fort raisonnables (entre 20 $ pour les étudiant.e.s et 35 $ pour les billets les plus chers à prix régulier). Cependant, vous pouvez économiser quelques bidous avec le forfait « 3 spectacles pour 60 $ ». Oui, oui, trois shows complètement différents pour trois billets verts!

On vous présente ici quelques-uns de nos coups de cœur et valeurs sûres :

Sensei H. Photo : Noémie Rocque

Ça commence fort le 20 janvier prochain avec Sensei H, accompagnée de sa fidèle complice Vérone. La rappeuse et la beatmaker viendront défendre les pièces de l’album « Trop de chance », une œuvre à la fois touchante et revendicatrice. Si vous aimez votre rap franchouillard et old school, avec des textes bien sentis livrés avec conviction, vous allez adorer la paire, qu’on va continuer de suivre de très près!

Saratoga – Photo : Jacques Boivin

Le 3 février, on aura la chance de voir Saratoga, qui est dans les derniers milles de sa tournée « Ceci est une espèce aimée ». Le duo qui fait l’éloge de la lenteur et qui chante l’amour sous toutes ses formes est un de nos projets chouchous des dernières années, comme en témoigne sa présence sur nos tops spectacles de fin d’année en 2019, 2021 et 2022. Que ce soit en duo dans une petite salle, en formation complète avec danseurs ou tout doucement, à l’aube, dans un champ, on écoute, on sourit, on rit (beaucoup), on pleure (autant) et on a du plaisir en dansant lent.

Parmi les trucs qui nous intriguent, il y a cette visite de Johnny Pilgrim (Jean Pellerin), un cowboy un peu spécial qui est parti du Québec pour s’établir en Californie, où il a réalisé des clips pour Def Leppard et Metallica (rien de moins). Ce raconteur hors pair a créé, avec Éric Goulet (Les Chiens), un nouveau projet dans le cadre duquel il marche sur les pas de nul autre que le légendaire Tex Lecor. Ça se passe le 11 février.

Passons maintenant à Léonie Gray, qui viendra nous présenter son premier album « Who? » le 22 février. La jeune artiste aux influences marquées par Amy Winehouse et Feist a une voix envoûtante, qu’elle utilise avec beaucoup de soul pour nous parler de féminisme et de santé mentale.

Le jazz a aussi sa place au STUDIOTELUS. Le genre connaît depuis quelques années un regain de popularité chez les plus jeunes et on pourra voir quelques bons pestacles dans la petite salle du grand complexe de la haute-ville, dont celui du 3 mars avec le saxophoniste et compositeur néojazz Julien Fillion, quidevrait plaire aux fans de BADBADNOTGOOD et Kamasi Washington. Une fusion rock-jazz qui en fera taper du pied plus d’un!

Etienne Dufresne – Photo : Jacques Boivin

Le 16 mars, c’est un savoureux double plateau qui vous sera offert avec Etienne Dufresne et Dany Nicolas. Le premier nous a pris par surprise il y a quelques années avec le très doux « Sainte-Colère », pour ensuite ajouter un peu de groove à sa musique de chilleur avec l’excellent « Les couteaux ». Le deuxième est un auteur-compositeur-interprète chansonneur qu’on a vu avec Sagapool et Kleztory, et qui suit maintenant les traces de Félix avec ses chansons livrées avec authenticité. Deux valeurs sûres que vous allez adorer (si vous ne les connaissez pas déjà).

Originaires de Uashat / Mani-Utenam comme leurs idoles Kashtin, les membres de Maten offrent un pop-rock réconfortant et rassembleur. Vous les avez peut-être entendus avec Émile Bilodeau et Scott-Pien Picard sur la pièce Tshe minupunanu. Le 7 avril prochain, ils viendront chanter leurs chansons, vieilles et nouvelles. Rien de compliqué, rien d’expérimental, juste du bon folk-rock entraînant dans une langue faite sur mesure pour la chanson. Tout ça va finir dans un makusham endiablé autour des tables, on le sent déjà!

Steamboat Woody – Photo : Carbo Photographe

Le 13 avril, on aura droit à un autre double plateau, mais cette fois, ce sont deux hommes-orchestres qui débarquent, chacun avec un style bien particulier. On a vu le premier, Bottleneck Jay, il y a très très longtemps au Coup de grâce musical de Saint-Prime. Avec son vieux drum et sa non moins vieille guitare, il vous proposera un blues-rock qui grafigne pas à peu près. On pourra aussi voir un habitué de la Fête de la musique de Québec, l’excellent Steamboat Woody. Lui, il fait plus dans le folk-bluegrass déjanté. Écoutez-le chanter, on dirait qu’il est né quelque part en Alabama. Ce qui rend la chose encore plus impressionnante quand on entend son accent français pendant les interventions! Ces deux gars-là vont vous en donner pour votre argent!

Vous connaissez peut-être Sam Tucker en raison de son passage à La Voix, mais l’artiste d’origine anglaise maintenant établi à Montréal a beaucoup évolué depuis le temps. Sur son dernier album « Grow », dont vous pourrez entendre quelques extraits le 4 mai prochain, l’auteur-compositeur-interprète se laisse influencer par des artistes comme Mac DeMarco et Portishead pour créer une musique langoureuse et atmosphérique teintée de soul. À (re-)découvrir.

Ping Pong Go – Photo : Jacques Boivin

Si vous avez manqué les quelques spectacles complètement ca-po-tés de Ping Pong Go en 2022, voici une nouvelle occasion de vous reprendre le 17 mai alors que le duo gamer jazz fera danser le STUDIOTELUS à coups de beats bien placés, d’envolées de synthés et de harpe laser qui laisse bouche bée. Le show le plus ludique en ville!

Le 19 mai, place au R&B avec Shah Frank. Si vous aimiez TLC dans le temps, vous risquez d’apprécier la musique de cette Montréalaise qui a opté pour la musique plutôt que le droit. Ça va être chaud et groovy, comme le printemps qui va être à son plus beau à ce moment.

Enfin, une dernière découverte pour vous : Ayrad. Véritable métissage de nombreux genres contemporains et traditionnels d’ici et d’ailleurs, le groupe promet de mettre un point d’exclamation explosif et éclaté à cette belle série de spectacles proposés par le STUDIOTELUS. Ça se passe le 28 mai.

Pour en savoir plus, rendez-vous au https://grandtheatre.qc.ca.

Programmation complète :

  • 20 janvier : Sensei H et Vérone (rap)
  • 27 janvier : Pierre-Luc Pomerleau (humour)
  • 3 février : Saratoga (chanson)
  • 11 février : Johnny Pilgrim (folk)
  • 22 février : Léonie Gray (soul)
  • 3 mars : Julien Fillion (jazz)
  • 16 mars : Etienne Dufresne et Dany Nicolas (folk, chanson)
  • 25 mars : Mountain Daisies (country)
  • 7 avril : Maten (folk)
  • 13 avril : Bottleneck Jay et Steamboat Woody (blues, folk)
  • 4 mai : Sam Tucker (pop)
  • 6 mai : Comment Debord (pop)
  • 12 mai : Le show queer (humour)
  • 17 mai : Ping Pong Go (jazz)
  • 19 mai : Shah Frank (R&B)
  • 25 mai : Colin Moore (rock)
  • 28 mai : Ayrad (musique du monde)
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *