PRIMEUR : Savane de Kinkead – de la vitamine D en octobre

Ambiance chaleureuse, authenticité vintage, c’est dans une atmosphère aux touches oniriques que les frères Henri et Simon Kinkead nous accueillent dans leur Savane.

Conceptualisé et réalisé par Sébastien Iannuzzi, ce septième vidéoclip signé par Rosaire et produit par Bien Joué met en scène quatre danseu.r.se.s qui traduisent la vulnérabilité de la chanson. Par leurs mouvements sensuels et langoureux, ils rappellent la complexité et l’universalité des thèmes abordés par les musiciens. On s’y sent baladés à travers les tableaux vifs, peints autant par les paroles des frères Kinkead que par l’équipe de réalisation et les danseu.r.se.s. Ils et elles font du salon d’Henri et de Simon, mais aussi de nos têtes, une savane torride et sensuelle.

Sur le plan cinématographique, les travelings et les zooms ralentis s’accordent bien avec la tendresse de la pièce. La lumière diffuse et chaude rappelle la douceur des draps dans une chambre à coucher où on se réveillerait à côté d’un être cher. Sur une note un peu plus critique, les plans auraient bénéficié d’être un peu plus longs de manière à mieux calquer la lenteur de la chanson.

La vidéo se termine sur le même plan sur lequel elle a commencé, mettant en évidence à quel point on s’est attendris sur notre siège durant ces trois minutes d’écoute. Assurément, la chanson et sa mise en images font leurs effets.

Savane, c’est un autre magnifique vidéoclip qui nous rappelle la richesse formidable de notre scène locale!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.