Le grand retour (à l’extérieur) du Show de la rentrée

KNLO – Photo : Ludovic Gauthier

On a assisté à la 20e édition du show de la rentrée de l’Université Laval, dans une formule un peu différente de d’habitude (devinez pourquoi). C’est donc sur le Grand axe qu’on nous a donné rendez-vous, où une scène extérieure nous attendait. Petit compte-rendu sympathique d’une soirée mouillée, mais agréable.

Laurence-Anne

Laurence-Anne – Photo : Ludovic Gauthier

Laurence-Anne et ses musiciens ont lancé le bal en présentant aux universitaires l’univers de « Musivision », le dernier album de l’autrice-compositrice-interprète. Costumes à l’appui, le groupe a réveillé nos yeux et nos oreilles tranquillement avant de nous électriser avec une version uptempo de Nyx. La saxophoniste Ariel Comptois et la claviériste Naomie De Lorimier s’en sont donné à coeur joie sur cette pièce, ce que la foule leur a bien rendu en applaudissements.

Laurence-Anne, qui n’avait pas pu faire de spectacle devant un public debout depuis longtemps, a pris le temps de nous remercier entre deux chansons en nous signifiant que c’était beau de nous sentir proches. Sur Pajaros, c’est le guitariste David Marchand qui nous a offert un solo avant que le groupe enchaîne avec l’enivrante Soleil de cauchemar. Décidément, le set de Laurence-Anne en était un fait pour faire bouger! Ils ont justement terminé avec Accident, de quoi faire sauter la foule d’étudiants survoltés.

Marie-Ève Fortier

KNLO

KNLO – Photo : Ludovic Gauthier

Quand KNLO et sa bande arrivent sur la scène, ça donne toujours l’impression qu’on allume une ampoule de 2000 watts. De quoi faire des arcs-en-ciel. Il était de retour dans son Sainte-Foy natal pour nous faire piétiner la bouette du Grand axe entre quelques vocalises autotunées et un freestyle assez hot pour se faire griller une saucisse végé. 

Ça a commencé tout en douceur avec quelques notes de la flûte traversière de son acolyte de toujours, Caro Dupont. Toutefois, ça n’aura pas pris de temps pour que KNLO et VLooper nous fassent nous trémousser à en oublier la pluie avec des classiques comme Magasin, L’école à la maison et Comme ça ainsi que quelques nouvelles chansons. Sa performance s’est terminée sur un ton solennel avec une nouvelle chanson plus engagée, mais toujours aussi dansante.

J’ai personnellement bien hâte d’entendre son nouvel album « Sac à Surprise » sorti le 10 septembre.

Vincent Thibault

Jérôme 50 + invité surprise

Jérôme 50 – Photo : Ludovic Gauthier

Avant d’embarquer sur scène, Jérôme 50 est resté dans la thématique de l’album de KNLO en nous faisant la belle surprise d’inviter FilliE, qui nous a servi un slam bien senti. Avec un débit puissant et travaillé, il a touché la foule avec son message critique d’un système d’éducation rigide et peu humain dont l’objectif principal est de créer des travailleurs. À en entendre la foule, je n’ai pas été le seul à beaucoup aimer.

FiliE – Photo : Ludovic Gauthier

Si KNLO a assez chauffé la scène pour faire s’évaporer la pluie, Jérôme 50, lui, est venu nous faire suer à grands coups de rock & roll. Il nous a accueillis, lui et ses musiciens Farine, Woupelaye, Sushi et Boomerang, dans un camp de vacances où ça fume des « bats » et ça réfléchit au futur.

Les versions full band de Si tu aimes le Soleil, Boum a-chica boum et Wake and Bake ont fait danser, malgré le fait que beaucoup se remettaient probablement encore des initiations de la semaine précédente.

50 nous a ensuite fait la belle surprise d’inviter sur scène la pétillante Ariane Roy, avec qui il a joué une nouvelle composition baignée de tendresse et d’amour. Après une magnifique reprise de Céline, le groupe a continué de faire vibrer les fondations de l’Université avec la Hiérarchill et mon nouvel hymne national personnel, Tokébakicitte.

Vincent Thibault

On remercie très fort toustes les organisat.rice.eur.s d’avoir réussi à mettre en place un superbe événement malgré la température et la situation sanitaire, c’était un beau p’tit v’lours ce spectacle-là!

À la session prochaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *