La Journée du disque québécois récidive !

On connaît tous la journée J’achète un livre québécois qui a lieu le 12 août chaque année, mais, depuis 2019, on a également droit à la Journée du Disque Québécois, le 9 septembre. C’est le moment rêvé pour parler de musique locale et encourager tous et chacun à se procurer un album québécois. Nombreux sont les gens qui disent que la musique québécoise n’est “pas leur genre” ou ne pas s’y retrouver, mais il faut savoir qu’à travers les nombreux artistes nous offrant du contenu de tous les genres, chacun peut y trouver son compte s’il prend le temps de chercher et d’explorer les divers univers sonores. Pour ce faire, il existe maintenant un moyen pour aider les gens, autant les amateurs que les connaisseurs, à trouver leurs propres coups de cœur: L’outil de Découverte, développé avec l’organisme musique bleue qui vise la promotion de la culture locale. Celui-ci est facilement accessible sur le Web sur la plateforme de musique bleue.

Je vous invite à aller y jeter un oeil. Cet outil nous permet de naviguer entre les différents styles (notamment pop, rock, folk, trad, classique, jazz, blues), ce qui facilite notre recherche. Mention spéciale également pour la catégorie Place aux femmes et à la diversité pour son côté inclusif. Une fois notre choix de catégorie fait, on nous amène alors à la page Bandcamp de l’artiste suggéré, ce qui nous donne accès à des extraits musicaux, mais également à une courte description de l’artiste ou du groupe. C’est simple et efficace ! C’est la façon idéale de stimuler rapidement notre intérêt et notre curiosité et de nous donner envie ensuite de pousser notre recherche plus loin. Autre aspect intéressant, lorsqu’on découvre un nouvel artiste qui nous plaît, la plateforme nous suggère d’autres groupes ou formations qui pourraient aussi nous intéresser. Une pierre, deux coups !

Dans le contexte où la musique nous est accessible facilement et gratuitement au bout de nos doigts via différentes plateformes, il faut se rappeler qu’à la source, il y a un artiste qui doit vivre de son art et que c’est notre responsabilité à tous de garder vivant le milieu culturel. C’est aussi l’occasion d’encourager les disquaires locaux. Profitons donc de ce prétexte pour acheter un disque québécois et encourager ceux qui nous font vivre des émotions et embellissent notre quotidien. L’opportunité de manifester notre soutien et notre appréciation. Un beau prétexte pour faire la promotion de la culture locale et de ceux qui l’enrichissent.

Moi, en ce 9 septembre, j’achète un disque québécois. Et toi?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *