Pantoum Boutique : repartir la machine, une session feutrée à la fois

Il y a un an aujourd’hui, la scène musicale de Québec vivait, sans trop le savoir, sa dernière journée d’insouciance avant un maudit bout. On est tous allés se cacher dans nos garde-robes en attendant le pire.

Non, ça n’a pas bien été, mais un an plus tard, notre scène musicale est toujours là, bien vivante et créative comme jamais.

C’est dans ce contexte que nos amis du Pantoum lancent un nouveau projet sous forme de série de sessions musicales et d’entrevues exclusives réalisées entre ses murs, question de relancer notre scène avec tout l’amour qu’elle mérite. Ça s’appelle Pantoum Boutique, ça commence le 18 mars prochain avec une première capsule qu’on pourra déguster gratuitement sur la plateforme Vimeo.

« Pantoum Boutique met en lumière le talent de ces créatrices·eurs originaux qui sont en cours de composition et d’enregistrement d’album ou qui sont sur le point d’en sortir un. Vous aurez la chance de plonger dans leurs univers et d’observer le travail essentiel des artisan·e·s et technicien·ne·s normalement dans l’ombre. Chacune des capsules web comprendra une prestation musicale et une entrevue documentaire abordant le processus de création et de réalisation. »

Y’a un paquet de beau monde qui travaille sur cette série, notamment Josué Beaucage à la réalisation, Jean-Etienne Collin-Marcoux à la programmation, Joey Proteau (Gaspard Eden) à la direction artistique et au graphisme et Soufiane Benrqiq à la vidéo. On a vu quelques teasers et on doit vous dire que la qualité du « produit » est incroyable.

Ça va se poursuivre avec une capsule à toutes les deux semaines. Et vous voulez encourager le Pantoum et la gang d’artistes talentueux qui vont vous en mettre plein les yeux (et, surtout, les oreilles)? Vous allez pouvoir contribuer en achetant du contenu extra!

On a vraiment hâte de s’ouvrir une petite bière, de mettre un gros sac de popcorn dans le micro-ondes et d’écouter ces belles sessions avec des artistes que les lecteurs d’ecoutedonc.ca adorent. BYOB, qu’on disait dans le temps!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.