Les monos à Nono : une décharge de monoplages

Comme on le fait pour nos albums coup de cœur, j’ai envie de vous parler de mes monoplages préférées des derniers mois. Aussi appelées plus communément singles, elles sont souvent lancées pour faire la promotion d’un album à venir mais peuvent également être le résultat d’un projet exploratoire se limitant à une ou deux pistes. Voici donc les titres qui m’ont tout particulièrement rejoint dans les derniers temps.

L’or et l’argent – Choses Sauvages

Choses Sauvages possède une touche unique qui nous aspire dans leur terrain créatif. Planant et rythmique à la fois, le nouveau single, sorti à la mi-octobre, continue dans cette lignée en nous présentant sur une trame riche en sonorités des paroles franches et assumées. N’ayant pas peur de nommer les choses à leur état brut, à leur état sauvage, on y présente les réflexions désabusées d’un homme qui n’aspire pas à l’or et l’argent, qui sent que le monde stagne, que l’on regarde vers le passé ou vers le futur.

Ta main – Ariane Roy

La douce fougue d’Ariane frappe à nouveau avec Ta main. La chanson, co-écrite avec Roxane Azzaria, est de loin la plus rythmée disponible jusqu’ici sur les plateformes d’écoute. La prise de son et le mixage assurés par Dominique Plante, également guitariste régulier à ses côtés, se solde en une piste accrocheuse qui illumine tous les jours gris de l’automne.

La nouvelle plage nous plonge dans l’effervescence et l’ivresse passionnelle qui marquent le début des relations. Sortie le 9 octobre dernier, elle était accompagnée d’un clip tourné aux Îles-de-la-Madeleine. Les images saisissantes nous y sont présentées dans un montage dynamique. Mouvements de danse, costumes de homard ou course sur la plage en habit de nonne, son visionnement ne peut que susciter la joie.

Tintin Panels & Eternal Life – Élie Raymond

Alors que l’album de Totalement Sublime est encore tout chaud, Élie Raymond prépare déjà la sortie de son prochain album Panels, qui paraîtra le 6 novembre prochain. Tintin Panels & Eternal Life est de ce fait le premier extrait de ce LP qui s’annonce fort prometteur! Encore une fois, la voix d’Élie est irréprochable et vient en douceur déposer l’émotion au creux de nos oreilles. Et que dire du clip qui l’accompagne? Avec tous ces petits chiens mignons comme tout, il aura même su faire fondre mon cœur de folle aux chats!

Mush – Super Plage

Jules Henry n’a pas peur de créer et de suivre son instinct. Il nous revenait en septembre avec Mush, suivi par la suite de Gaspé, deux monoplages qui figureront sur son album Super Plage II, à paraître le 6 novembre. Pour accompagner les deux pistes, Henry est allé piger dans les banques d’images libre de droits afin de nous concocter deux clips, une façon ingénieuse de progresser malgré les contraintes de la santé publique. C’est toutefois Mush qui se démarque pour moi, tant pour la pièce que pour le clip délicieusement étrange qui l’accompagne.

Beach Bumz – Delazur

Le virage franco de Nasa Said Yes est sur le point de se concrétiser le 30 octobre prochain avec la sortie du EP Azur Mimosa! Pour l’instant, c’est avec la monoplage Beach Bumz qu’ils nous titillent la curiosité. Pour ma part, j’ai découvert Delazur cet été lors de l’édition 2020 de la Fête de la musique de Québec. De ce qu’on me dit, le groupe a grandement progressé dans son identité scénique au courant de la dernière année. Sauront-ils vous convaincre avec ce nouveau maxi? D’ici là, on danse en solo sur ce clip tellement chaud qu’on en ferait une guerre de Coaticook.

Baby Black Hole – Gaspard Eden

J’ai définitivement un faible pour Eden, surtout lorsqu’il nous revient avec une pièce empreinte de sensualité et de suavité comme celle-ci. La pièce, par ses paroles comme par sa musique, colle autant à la romance qui se fait naissante qu’à la nostalgie qu’éprouve l’âme solitaire. Depuis le 20 mars dernier, Gaspard Eden dépose sur les plateformes différents singles. Baby Black Hole est le plus récent que nous a présenté l’artiste et fort probablement qu’il sera le dernier avant la sortie de son premier album, le 13 novembre prochain.

Les oiseaux du matin – Pierre-Hervé Goulet

Je suis Pierre-Hervé Goulet depuis son premier album alors que celui-ci s’invitait dans nos partys de Noël pour en faire la promotion. C’est au lancement de Pas loin d’ici que j’ai vu pour la première fois sur scène Ariane Roy et Lou-Adriane Cassidy, deux femmes que j’admire tellement maintenant. C’était donc empreinte d’un enthousiasme empathique que je découvrais en août dernier Les oiseaux du matin. Ce nouveau titre arrive comme un battement d’aile dans une période plus difficile pour les artistes, mais qui nous laisse croire que tranquillement, l’homme pourrait bien nous revenir avec un troisième album.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *