Jouer dans l’eau avec Hansom Ēli

J’ai eu la chance de découvrir Hansom Ēli lors de la première édition du Festigram. Depuis, je suis envoûtée par la voix de Camille chaque fois qu’une de mes playlists émergentes joue une de leurs chansons. C’est toutefois la pièce Soho qui demeure ma préférée, une pièce douce accompagnée de son clip inclusif dont je vous avais déjà parlé dans mon spécial sur le 17 mai.

Mais tout cela pourrait bien changer! En effet, la fratrie Guérer nous prépare un micro-album qui paraitra à l’automne. Sur Flow Of The River, le premier titre à paraître de ce nouveau maxi, on perçoit qu’un souci minutieux a été accordé au mixage des pistes résultant en un son encore plus complet et harmonieux que leur précédent EP. Marqué d’une rythmique parfois rapide et d’autres fois planante, le morceau nous induit à la fois un stress et un moment de pause.

On ressent également cette modulation temporelle dans le clip qui accompagne la pièce. En utilisant parfois des ralentis, en faisant des retours en arrière ou en saccadant des mouvements, on pourrait croire que les danseurs sont eux-mêmes la proie du courant de la vie, n’ayant plus qu’à se laisse porter par les flots. C’est d’ailleurs en pleine rivière que ceux-ci livrent la sublime chorégraphie contemporaine signée Alice Blanchet-Gavouyère.

Beau. Le seul défaut de tout cela? Ça ne dure que deux minutes trente et une seconde!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.