Super Plage : Une vague de chaleur pour ton mois de mai

Super Plage lance aujourd’hui un album homonyme composé de neuf titres où s’enchaînent les nombreuses collaborations. Accessible sur les plateformes, c’est un remède pour toute personne en manque de chaleur. Question d’en savoir un peu plus, j’ai eu la chance de m’entretenir avec Jules Henry sur son nouveau projet « electro-pop franco-sexu qui n’aime pas l’hiver ».

« Le projet au complet est vraiment (né) par hasard », me confie son créateur. Celui-ci travaillait depuis un moment sur certains beats sans réussir à en trouver les paroles et c’est à deux jours des Francouvertes qu’elles se sont révélées à lui. « Je miroitais depuis un an ou deux l’idée de chanter en français » partage-t-il. L’occasion était donc parfaite pour lui de faire parvenir le tout. Si certaines pièces exploitent la répétition des phrases, le résultat n’en a rien d’abrutissant. « C’est quand même cool des paroles minimalistes, ça met plus d’emphase. Je trouve qu’il y a beaucoup de paroles vides qui s’écrivent dans la musique en générale, c’est un peu comme de leur faire un pied de nez ».  

« C’est un projet qui se veut beaucoup plus pop, plus catchy ». Interrogé sur ses influences, le montréalais rapporte écouter beaucoup de Vendredi sur Mer et de voix de femmes de façon générale. « Pour les gars, je dirais Les Louanges et pour la musique, tout l’électro qui se fait en France, surtout en ce moment. Il y a aussi un petit peu de Men I Trust dans la simplicité des beats et dans les répétitions. C’est très easy listening ». De plus sur Chanson #8, on reconnaît Un amour qui ne veut pas mourir de Renée Martel nous menant ensuite vers l’expression d’un amour non exclusif. « Le projet en général se veut très selflove, mais aussi très freelove. J’imagine que c’était la couleur que j’ai choisie ce jour-là pour peindre le tableau du freelove ».

En plus de son long-jeu, Super Plage lance également son premier clip. « On a fait ça moi et mon ami Renaud Lemonde-Cornellier. On avait planifié un gros clip avec toutes les collaboratrices du projet. Finalement le virus est arrivé et on a fait ça en panique deux jours avant le confinement ». Bien que tourné en vitesse et « complètement homemade », le vidéoclip en demeure efficace. Soutenu par une conception visuelle actuelle, il dépeint la même simplicité apaisante que l’ensemble de l’album. Désireux de pouvoir divertir les confinés, Jules laisse à chacun la possibilité de se faire sa propre histoire. En proposant parfois plus d’une image, le clip offre en effet aux spectateurs le loisir de choisir les scènes qui les interpellent davantage.

Et pour l’avenir? Malgré l’urgence sanitaire qui limite le Québec, Super Plage n’en est pas moins productif. « J’avais déjà un projet de remix avant le début du confinement. Quand ça a commencé, j’ai écrit à à peu près vingt-cinq artistes que je connais de près ou de loin pour avoir leurs tracks. J’en ai une quinzaine de fait ». Pour les curieux, sa version de Pruneau est présentement disponible sur la chaîne Youtube de Valence.

Super Plage c’est une vague de chaleur dans ton mois de mai, un son électro à l’ambiance feutrée, un projet sexy et débordant de sensualité. Super Plage, ce sera la trame sonore parfaite pour ta première date post-pandémie! Mais d’ici là, selflove-toi!

1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *