Les « great hits » de P’tit Belliveau

P’tit Belliveau
Greatest Hits Vol. 1
Bonsound

Quelques semaines après la sortie de l’hymne aux impôts Income Tax, P’tit Belliveau nous gâte en dévoilant son premier album Greateast Hits Vol.1 sous l’étiquette Bonsound.

La musique de P’tit Belliveau, c’est contagieux (dans le bon sens, là, WO). Ça rend heureux. C’est du lo-fi tellement bien dosé que ça en devient parfait. Ça te donne le goût de mettre le son au boutte dans ton parté pessine, une frette d’une main et un smile dans face.

P’tit Belliveau s’est révélé plus tôt l’an dernier lors des Francouvertes, où il était alors accompagné de ses Grosses Coques, en formule band. En solo, le projet sonne légèrement différent. Jonah Guimond (de son vrai nom) agrémente le banjo de notes électroniques, qui donne naissance à une combinaison hétéroclite de country et d’electro-pop.  

Le parolier aime nous conter des histoires simples, abordant des sujets tels que les animaux et la nature. Les bateaux dans la baie, premier extrait super catchy sorti plus tôt cette année, parle notamment des bateaux dans la Baie-Ste-Marie en Nouvelle-Écosse, sa ville natale. 

Sur Drivin’ on Empty, on reconnaît très bien P’tit Belliveau grâce aux drum machines ajoutées sur la chanson folk-country. Le banjo toujours présent et les paroles suantes de bonheur font de ce morceau un must à mettre dans son char les fenêtres baissées en plein été.

Quand j’roule dans ma car, j’me sens toujours bien

Les chauffeurs qui m’entourent sont stressés pour l’lendemain

Si tous les hommes auriont leurs îles, moi j’naviguerais les fronnes

Quand j’roule dans ma car, j’me sens toujours bien

Le Néo-Écossais propose un album riche en jouant avec une panoplie d’instruments : du violon, du xylophone, de la mandoline, de la basse, des synthés, et j’en passe. Par exemple, sur la piste Stand There, on assiste à une superposition d’instruments très intéressante.

Sur Cool When Yer Old, on perçoit des sonorités synthpop accompagné d’un langage acadien qui donne un aspect unique à sa proposition. La dernière chanson, L’eau entre mes doigts, aborde des thèmes plus introspectifs. P’tit Belliveau nous parle de la pression de la vie adulte et du temps qui passe trop vite, sur une trame sonore plus calme que le reste de l’album.

Greatest Hits Vol.1 est disponible dès aujourd’hui sur toutes les plateformes numériques. Lâchez-vous lousse sur l’écoute, ça amène une grosse dose de joie et de réconfort en ces temps gris!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *