FEQ 2020 : De Gab à Rod…

Logic – Photo : Nicolas Padovani

On va vous l’avouer bien candidement, quand le Festival d’été de Québec a annoncé qu’il quittait la basse-ville cette année pour concentrer sa programmation en haut de la petite butte en raison des travaux de rénovation qui auront lieu à l’Impérial Bell, on a eu un peu peur pour la partie de la programmation qui fait partie de notre pain et notre beurre.

Puis, la programmation est sortie il y a près de deux semaines. Si l’absence de L’Anti se fait un brin sentir sur cette programmation (les amateurs de gros rock local ont bien peu à se mettre sous la dent, hein), l’idée d’ajouter une deuxième scène près de George V et d’y présenter des spectacles en alternance qui commencent un peu plus tôt est excellente.

Les Trois Accords – Photo : Carbo Photographie

Surtout, les amateurs de musique populaire en tous genres ont une année particulièrement faste! Les Trois Accords vont régner en maîtres (après Bleu Jeans Bleu) sur les Plaines le premier soir (9 juillet). Le vieux rock sera en même temps représenté de façon plus que convenable avec Saga et King Crimson (toujours le 9). Imagine Dragons (11 juillet) est de retour après son coït interrompu de l’année dernière. Jack Johnson et Vance Joy (12 juillet) vont faire quelques heureux (et heureuses). Alanis Morissette, Garbage et Joan Osborne (13 juillet) vont nous ramener en 1994. Rage Against the Machine (18 juillet) va ramasser son gros chèque en gueulant contre le capitalisme comme dans le bon vieux temps. Et le bon vieux Rod Stewart (19 juillet) va nous demander si on pense qu’il est toujours sexy.

Les amateurs de punk-rock ont toute une belle journée juste pour eux à l’espace Grande-Allée avec Sublime With Rome, Pennywise et Grimskunk, entre autres (11 juillet). De leur côté, les fans d’indé vont ben capoter avec deux magnifiques soirées : tout d’abord avec Elisapie, Cat Power et Patrick Watson le 15 juillet et The National, Andy Shauf et Half Moon Run le 16. Et la soirée rap est de retour le 18 juillet (du solide).

Mais les artistes du Québec, eux? Ben… hormis Les Trois Accords, Bleu Jeans Bleu, Elisapie, Patrick Watson et Half Moon Run, les artistes de chez nous sont fichtrement bien représentés! Qu’on pense à Gab Paquet, qui va faire ses premières Plaines le 9 juillet. Le triplé Valence, Corridor et Les Louanges à Place d’Youville le 10 juillet sera sans contredit un de nos plus beaux rendez-vous du festival. On va partir tôt vers la haute ville le 11 juste pour aller voir Les Shirley. On va danser sexü-positif tout de suite après avec nos amis de Beat Sexü.

Gab Paquet – Photo : Jacques Boivin

Le 12, on va tripper solide avec The Blaze Velluto Collection et Bon Enfant (on espère que Guillaume Chiasson ne sera pas le seul à participer aux deux prestations – MESSAGE), qui vont réchauffer le carré pour Les Négresses Vertes. On va sûrement avoir envie de se faire brasser la cage le 13, et on a tout ce qu’il vous faut dans cette soirée un peu sale qui comprend Matiu, Émile Bilodeau (qui va sûrement se laisser pousser un poil au menton pour l’occasion), Quebec Redneck Bluegrass Project et Bernard Adamus. C’est à peu près la seule soirée où on souhaite de la pluie, parce que les fans de QRBP et d’Adamus ne sont pas faits en chocolat (pis nos photographes aimeraient ben ça voir des partys de bouette). Le 16 juillet, Lou-Adriane Cassidy sera sûrement très heureuse de voir des fans de son âge dans la foule. Et Orkestar Kriminal va nous faire voyager autour du monde. On vous a parlé de la soirée rap du 18? Ben que vous connaissiez ça ou pas, vous aimerez probablement ça, surtout que du côté local, on compte entre autres Sarahmée, Alaclair Ensemble, Lary Kidd et Fouki. En même temps, on va peut-être avoir envie de danser funky avec le très piquant Mehdi Cayenne. Ah pis le 19, nos amis de Zen Bamboo auront pour mission de mettre le feu à l’espace Grande-Allée.

Mort Rose – Photo : Charline Clavier

On s’est gardé le plus le fun pour la fin, notre nouvelle scène préférée, la Fibe. Que ce soit pour Julyan et Alex Burger (le 9), Oliver Forest (le 11), RSVP et Sex Machine Octopus (le 12), le volet pro de L’Ampli de Québec (le 13), Vendou (le 14), Villages et P’tit Belliveau (le 15… vous ne VOUDREZ PAS manquer ça), Jessy Benjamin (le 16), Mort Rose (le 18), ou Laura Babin et Cédrik St-Onge (le 19), on a plein de merveilleux artistes à nous mettre sous la dent, et c’est bien ainsi.

Oui, l’absence de la basse ville paraît un peu dans la programmation. Par contre, on ne pourra pas se plaindre du côté de la variété. Y’en a vraiment pour tous les goûts (ou presque) cette année, et il reste un ou deux petits trous à boucher…

Pour plus de détails ou acheter vos laissez-passer, il suffit d’aller au https://feq.ca.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *