The Mahones – L’Anti Bar & Spectacles, 12 novembre 2019

The Mahones – Photo : Adrien Le Toux

Les très énergiques membres du groupe punk irlandais canadien The Mahones nous ont offert un concert intime à l’Anti Bar mardi dernier. Effectivement, la première et non négligeable neige a certainement contribué à diminuer l’affluence parce que le groupe, fort de ses 29 années d’expérience a livré une marchandise de haute qualité. Sur les derniers milles d’une tournée canadienne, pendant laquelle ils jouent, toujours avec le même entrain, des pièces de leur album Draggin’The days ainsi que leurs meilleurs succès. Succès que le public connaissait bien et attendait. On sent bien les racines irlandaises et le style apparenté à The Dubliners, The Pogues et the Clash. Alors c’est d’un seul trait, sans entracte que nous avons reçu cette vague d’énergie intense.

Nikole Kaiser nous en met plein les oreilles avec son accordéon et plein la vue avec son sourire continuel. Une sorte de course s’installe sur la scène et le chanteur et guitariste, Finny McConnell, semble souvent vouloir descendre de la scène pour se joindre à nous. On sent l’énergie se concentrer dans les corps… Sean Ryan condense souvent cette énergie en sautant sur un riff de basse. Al Webster communique beaucoup avec le reste de son équipe et assure le rythme! En fait, tous se supportent et nous font danser sinon, hocher de la tête.

À l’origine, The Mahones est un groupe fondé par Finny McConnell, originaire de Kingston, en Ontario. Il y a somme toute eu beaucoup de mouvance en plus de vingt-cinq ans, plusieurs musiciens ont été invités au fil du temps. Grâce à ces belles alliances, certains chanceux ont déjà entendu de la cornemuse. Ce soir-là, nous avons eu droit à la présence de Nikole, par exemple, qui habite en Allemagne. Toutes ces associations leur ont aussi permis de jouer avec plusieurs grands noms de la musique. Je pense ici entre autres à The Dubliners, Van Morrison, Dropkick Murphys, The Damned, Stiff Little Fingers ou encore, Sinéad O’Connor.

Au fil du temps, plusieurs des pièces de The Mahones ont été retenues pour des films : Paint the Town Red, 100 Bucks, A Little Bit of Love pour ne nommer que celles-là.

En 2012, l’album des Mahones, The Black Irish, remporte l’Independent Music Award du meilleur album punk, et Angels and Devils remporte le prix de l’album Paddy Rock Radio de l’année. En 2014, The Mahones sont nommés meilleur groupe punk aux Sirius XM Indie Awards.

En somme, une belle soirée à l’Anti avec un groupe très professionnel!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *