The Interrupters (+ Sharp/Shock et Skinny Lister) – Impérial Bell, 31 octobre 2019

The Interrupters

Belle soirée à l’Impérial Bell le 31 octobre dernier alors que The Interrupters, formés en 2011, se sont présentés à Québec accompagnés des formations Sharp/Shock et Skinny Lister pour célébrer l’Halloween.

Sharp/Shock – Photo : Jacques Boivin

La salle est bondée d’une foule qui a de grandes attentes. L’envie de bouger se fait sentir graduellement, mais sûrement. La voix de Sharp/Shock, très assurée et enthousiaste, chauffe bien la salle, que ce soit avec ses compositions ou avec la belle finale (une reprise des Ramones). L’espace est restreint au maximum, seul l’avant de la scène leur permet de bouger, vu le montage des instruments des deux groupes qui vont suivre. La préparation est très bien orchestrée, les banderoles vont se succéder au même rythme que la densité de l’énergie de l’assemblée va augmenter.

Skinny Lister – Photo : Jacques Boivin

Skinny Lister fait donc son entrée théâtrale avec la chanteuse, vêtue d’un suit moulant aux motifs léopard, en s’élançant au son d’une pièce endiablée. Les instruments traditionnels tels que l’accordéon et la contrebasse donnent une couleur bavaroise sur un fond punk et ça va faire une excellente manifestation. Il devient alors impossible de prendre des notes, même avec les yeux. Il vaut mieux danser avec le parterre et tenter d’esquiver les bottes et les coudes. Une belle atmosphère se crée tout autour, on se tient par les épaules et par les mains; enfin une foule festive et civilisée. C’est probablement dû à la présence de plusieurs justiciers tel que Spiderman et Les tortues ninja…

The Interrupters

The Interrupters se font désirer et c’est palpable dans la salle. Le groupe qui a partagé la scène avec Rancid, Blink 182 et Bad Religion en sont à leur deuxième visite au Québec cette année. Ils ont plusieurs albums à leur actif et des fans conquis, même s’il y avait encore plusieurs personnes qui en étaient à leur première fois. L’inspiration punk augmente la puissance de leur musique. Les agents de sécurité ont pris place dans la fosse et leurs visages traduisent que leur tâche est vraiment commencée. Allez hop ils attrapent un body surfer de plus, body surfer qui reviendra plusieurs fois! La chanteuse, Aimee Allen, fait une sorte d’aimant avec la foule en bondissant sur les différents podiums installés à son intention alors que les frères Bivona donnent le rythme généreusement, sur des airs de Ska-punk, sans perdre une seconde. La température ambiante augmente encore de quelques degrés, le plancher vibre au son de She’s Kerosene, Gave you Everything et d’autres grands succès du groupe. Enfin on a droit à une remarquable prestation de ska-sunk. Tous les justiciers et leurs amis seront invités à monter sur scène afin d’élire le meilleur déguisement, ce qui ajoute à l’esprit de camaraderie qui règne ce soir-là. Bref, une belle soirée, de laquelle il est difficile de se remettre, car la routine c’est trop paisible. J’ai déjà hâte à la prochaine sortie!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *