EN ÉCOUTE : Phile – « Les vents violents »

Phile Les vents violents
Phile
Les vents violents

Ça fait un petit bout de temps que l’auteur-compositeur-interprète gaspésien Phile roule sa bosse. Son premier album (instrumental) est paru il y a huit ans, et depuis, il a mis des noires, des blanches et des croches sur plusieurs projets. Et le voilà avec un album de onze pièces folk-pop intitulé Les vents violents, qu’il lancera dans sa région natale la semaine prochaine.

Pour enregistrer ce nouvel album, Phile n’y est pas allé de main morte. Il s’est entouré d’une équipe toute étoile (Marc-André Laroque à la batterie, Pierre-Olivier Gagnon à la basse, Guillaume Doiron à la guitare, Julien Sagot aux percussions, Judith Little-Daudelin aux choeurs, Maude Lussier au cor, Marie-Pierre Lecault au violon et Robin Boulianne à l’alto, en plus de François Richard à la coréalisation, aux claviers et aux arrangements).

Avec une telle équipe, on est en droit d’avoir certaines attentes, et sur Les vents violents, Phile y répond. Les arrangements sont soignés, les mélodies, travaillées, les textes, finement ciselés. On a devant nous un album qu’on prend le temps d’écouter, d’apprécier.

Même dans un genre aussi galvaudé que le folk-pop (où on garroche pas mal tout le monde qui joue de la guitare acoustique et chante les yeux fermés), il y a moyen de se démarquer plutôt que de tenter de se coller sur les Vallières, Michaud et autres Cormier. De proposer un petit plus qu’un ensemble de singles qui vont jouer l’un après l’autre à la radio préférée des cabinets de dentistes.

À la fois rêveur et entraînant, Les vents violents mérite votre attention. L’album sera disponible dès le 14 juin sur les principales plateformes.

Bonne écoute!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here