Finale des Apéros FEQ avec Hanorah et The Johans (+ Forest Boys) – Impérial Bell, 24 mai 2019

Hanorah – Photo : Jacques Boivin

Vendredi 24 mai. Pour la première fois depuis un bout, il fait beau, il fait chaud, les gens ont envie de passer la soirée dehors (comme en témoigne l’affluence exceptionnelle à Où tu vas quand tu dors en marchant). Le hasard a voulu que ce soit la pire soirée possible pour présenter une finale gratuite d’un concours qui a duré toute l’année dans une graaaaande salle climatisée. Une maudite badluck.

Je vous avoue que moi aussi, j’aurais voulu passer la soirée dehors, mais le devoir m’a appelé. N’écoutant que celui-ci, je suis allé à l’Impérial Bell pour la finale des Apéros FEQ, voir deux projets s’affronter pour une bourse de 5 000 $ (et un passage garanti au Festival d’été). Une finale surprenante par son côté 100 % féminin : ce sont The Johans et Hanorah qui se sont faufilées jusque là.

Forest Boys – Photo : Jacques Boivin

Avant de lancer les hostilités, les spectateurs présents ont droit à une courte prestation des gagnants de l’année dernière, Forest Boys. Si à pareille date l’année dernière, le groupe ne se prenait toujours pas au sérieux, il faut admettre que depuis, les p’tits gars ont travaillé très, très fort. C’est peut-être plus difficile de le remarquer quand on voit nos amis de la forêt aussi souvent, mais si le funk du groupe est toujours déjanté, et si sur scène, les gars ont visiblement autant de plaisir, on a passé le stade du jam depuis longtemps, et ça paraît. Vingt minutes de pur plaisir avec une bande de bêtes de scène.

Hanorah – Photo : Jacques Boivin

Hanorah, qui avait fait un tabac à son premier passage et en demi-finales, était la suivante. J’avais enfin la chance de voir celle qui a soufflé mes collègues. Et j’ai compris assez rapidement pourquoi la jeune Montréalaise avait le vent dans les voiles. Quelle voix! Quelle soul! Quelle présence scénique! Hanorah est toute jeune, toute menue et ses yeux bleus percent toutes les armures, mais elle chante comme si elle avait passé sa vie dans les champs de coton! Elle n’avait pas besoin de le faire, tellement elle prend de la place sur scène, mais Hanorah s’est super bien entourée avec un band qui aime chanter et jouer autant qu’elle. Pendant une demi-heure, on ne sentait plus la climatisation de l’Impérial. Il faisait chaud de même.

The Johans – Photo : Jacques Boivin

Ensuite, The Johans, que j’avais rencontrées pour la première fois dans le cadre d’un autre concours (le Cabaret Festif de la relève), m’ont montré qu’elles avaient pris énormément de galon depuis… et qu’elles avaient beaucoup de parents et amis qui n’ont pas hésité à prendre d’assaut le parterre pendant leur prestation. Cette belle énergie du public, ainsi que celle affichée par Émilie, Cynthia et leurs deux musiciens, a permis de terminer cette soirée de manière positive. Une prestation qui montre que les deux jeunes femmes sont vraiment sur la bonne voie et que leur projet prend du tonus au fil des prestations. Elles sont à surveiller!

Ne restait plus qu’à voter et à attendre le résultat des délibérations du jury.

Et d’apprendre qui remportait la bourse de 5 000 $ : Hanorah.

Hanorah – Photo : Jacques Boivin

On vous avoue que ce soir-là, ça aurait pu aller d’un bord comme de l’autre. C’était relevé de même.

Les deux finalistes (ainsi que les autres) seront au Festival d’été de Québec cet été.

Quant aux Apéros FEQ, on espère qu’ils seront de retour l’an prochain, même si on vous avoue qu’on préférait l’ancienne formule. Un concours essentiel dans notre écosystème qui bouillonne de créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.