Apéros FEQ : Élégie, Moon Too et Hanorah – District Saint-Joseph, 1er novembre 2018

Hanorah – Photo : Charline Clavier

Le 1er novembre dernier à 19 heures tapant avait lieu au District St-Joseph l’Apéro FEQ de novembre. Nous avons eu le grand plaisir, pour zéro dollar, d’entendre trois talentueux groupes – dont deux de Québec – soit ÉlégieMoon Too et Hanorah. Voici les détails d’une soirée short mais Ô combien sweet.

Arrivée deux minutes passé 19 heures, j’entendais déjà résonner sur St-Joseph les basses fréquences de la première chanson d’Élégie. Parlez-moi de ça, un événement musical dans la Vieille-Capitale qui débute à l’heure annoncée! La salle était déjà plutôt saturée, une quantité appréciable d’âmes regardant le spectacle debout près des tables et du bar. Je me suis permis de m’installer au comptoir pour me détendre les pattes et apprécier ce moment musical en solo, calepin de notes et Aperol Spritz à la main.

Élégie – Photo : Charline Clavier

Le « quatuor + 1 » d’Élégie a donc ouvert le bal, enchaînant les cinq chansons de Noir sur Noirpour une courte performance d’une vingtaine de minutes environ. J’ai vite reconnu la « signature Pantoum » dans la ligne mélodique, avant même de constater la présence du charmant Jean-Étienne Collin Marcoux derrière les tambours. C’est d’ailleurs lui qui a assuré le mixage et la prise de son de l’album, paru au printemps dernier. J’ai toujours un biais positif pour un groupe qui exprime de manière décomplexée sa poésie en français au moyen de l’indie rock. C’est ce que fait Élégie, et avec brio. Perso, j’ai craqué pour Montgolfière, qui s’avère un peu plus upbeat. J’ai apprécié la voix sensible, nuancée et expressive de Lawrence Villeneuve. J’ai peut-être été moins charmée par les interventions entre les chansons, qui m’ont paru apathiques par moments. Toutefois, je comprends assez bien le contexte particulier des concours de musique, et je pense qu’ils ont été simplement fidèles à eux-mêmes.

Moon Too – Photo : Charline Clavier

Moon Too a pris place sur scène peu de temps après, visiblement bien organisé. Les trois gentils garçons opèrent ensemble sous ce nom depuis moins d’une année, mais ils peuvent se targuer d’avoir une expérience musicale combinée assez riche et diversifiée. Le trio a lancé Give Me Your Hand, son premier single, à la mi-juillet et vient tout juste de sortir du four son EP Lighthouse, de cinq titres. Leur prestation, d’une durée approximative de 25 minutes, était vraiment fluide et bien préparée. Quelques menus écarts au niveau vocal, mais les spectateurs n’y ont vu que du feu. Les musiciens étaient visiblement contents et reconnaissants d’être de la partie. Musicalement, mon coup de cœur demeure leur single et ses coups de synthés tout à fait assumés. Leur électro pop est hyper accessible et demeure somme toute classique. J’ai d’ailleurs l’impression qu’elle se prêterait très bien à toutes sortes de remix!

Hanorah – Photo : Charline Clavier

Hanorah a pris un peu plus de temps pour s’installer, ce qui a offert un petit répit aux spectateurs pour jaser et se ravitailler. Hanorah, c’est un collectif de cinq membres dirigé par la flamboyante Lizzie Hanley, dont la voix rappelle notamment celle de Joss Stone. Le groupe, qui verse dans la soul et le R & B principalement, roule sa bosse depuis tout de même plusieurs années déjà et connaît bien la scène. Ils font d’ailleurs affaire, depuis peu, avec la brillante maison de disques montréalaise Dare to Care Records. Le spectacle auquel j’ai assisté n’était pas parfait, et on pouvait palper un peu de stress dans le jeu des musiciens par moments. Toutefois, la dynamique qui s’est déployée entre les membres, la fougue de la chanteuse et sa prestance de même que la polyvalence de son registre, sans oublier les thématiques actuelles des chansons tirées de leur opus Post​-​Romantic Stress Disorder (telle que la violence conjugale), justifient amplement le fait qu’ils soient sortis vainqueurs de ce concours au terme de la soirée. Ils se sont donc mérité une place en demi-finale ainsi que le privilège de se produire dans le cadre de la prochaine édition du Festival d’été de Québec. Ai-je besoin de mentionner qu’il s’agit d’un groupe à suivre de près? Un gros bravo!

Nous vous invitons à entourer tout de suite la prochaine date des Apéros FEQ, soit le 7 février prochain, toujours au District St-Joseph. Nous tâcherons de vous tenir au courant des groupes dès qu’ils seront annoncés!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.