Par-ci, par là, il n’y a qu’à regarder un peu autour de soi pour remarquer les innombrables lancements d’albums et nouveautés musicales qui jaillissent à Québec ces derniers temps. On peut bien dire ce qu’on veut de notre scène musicale mais croyez-moi, ces derniers temps, on a été gâtés comme on ne l’a pas été depuis longtemps! Ainsi, persistons dans cette frénésie rythmée pour vous annoncer une fois de plus (eh oui!) la sortie d’un vrai petit bonbon pour tous les mélomanes intéressés par le rap. Été Boréal, le nouveau clip de Vincent Biliwald, nous a été présenté la semaine dernière sur les réseaux sociaux.

Connu notamment pour sa présence au sein du groupe Maestronautes, qui a récemment participé à quelques événements dont notamment le Festival d’été de Québec 2018 et Le Show de la rentrée 2018, Biliwald s’inspire fortement de sa vie au sein du quartier Limoilou pour composer un matériel de qualité.

Cependant, aujourd’hui, c’est avec le lancement d’Été Boréal qu’on retrouve le musicien dans sa forme la plus pure, celle où il performe en solo et où, par le fait-même, il nous étonne une fois de plus. Selon moi, ce nouveau morceau musical est la preuve même d’une forte envolée pour ce dernier: après avoir écouté le clip en boucle, je crois qu’on a ici affaire à son meilleur matériel jusqu’ici en tant qu’artiste solo. D’une douce voix au large registre, Biliwald nous plonge dans un univers aux notes poétiques et où le temps semble ralentir pour faire place à plus de sensibilité, plus de suavité. Mystérieux et rêveur, mais à la fois vif et articulé, le clip s’avère très prometteur quant à l’avenir de l’artiste. On s’accroche au rêve que nous propose cette chanson de rap aux notes teintées de douceur.

Je ne peux omettre de souligner également le vidéoclip qui accompagne ce nouveau morceau, qui, par les nombreux contrastes de couleurs et de lumière, les ralentis et les flous, est à l’image du côté énigmatique d’Été boréal.

La composition sera la première du mini-album intitulé Frugal, qui sortira dans les prochains mois. Pour l’instant, on savoure sans modération ce petit bijou!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here