[SPECTACLE] VioleTT Pi, Rock & Pabst, 10 novembre 2016

VioleTT Pi. Seul nom sur l’affiche, le groupe a attiré une bonne quantité de spectateurs, de sorte que le café Wazo était bien rempli. La soirée s’annonçait mouvementée et assez bien arrosée, à voir aussi l’achalandage au bar (qui vend maintenant autre chose que de la Pabst !) dès le début de la soirée. Les musiciens, dans leurs meilleurs accoutrements, ont pu commencer à jouer vers 20h45. On a d’autant plus pu apprécier leur musique que le réglage du son était réussi, ce qui faisait parfois défaut dans les Rock & Pabst précédents. [caption id="attachment_34381" align="alignright" width="216"]rnp19 VioleTT Pi / Crédit photo: Gabriel Potvin Caissy[/caption] Comment décrire la musique de VioleTT Pi ? C’est vraiment un défi. C’est avant tout un punk-rock franco éclectique, avec un côté fête foraine déjantée. Les musiciens y mêlent parfois des mélodies à saveur électro, tandis que le chanteur à la voix pour le moins versatile fait tantôt des vocalises suraiguës, tantôt du rap ou du scream assez expérimental. Le tout, assez dissonant, déborde d’énergie en raison de l’intensité et de la précision des musiciens. Le public des Rock & Pabst, qu’on connaît aussi pour son intensité, n’a pas mis trop longtemps avant de sauter partout, transformant le parterre presque en entier en moshpit festif. Plusieurs spectateurs connaissaient les paroles des chansons du groupe, les chantaient avec lui. On a eu autant droit à des pièces de Ev, leur plus ancien album, qu’aux nouvelles chansons de Manifeste contre la peur, paru à la fin d’avril. [caption id="attachment_34397" align="alignnone" width="640"]rnp35 VioleTT Pi / Crédit photo: Gabriel Potvin Caissy[/caption] VioleTT Pi n’est pas resté de glace devant l’admiration et l’intensité de ses spectateurs. À la fin du spectacle, alors que le public en demandait encore, les musiciens sont montés une deuxième fois sur scène pour jouer Petit singe robot, un classique de leur répertoire. Selon certaines sources informées, le groupe ne fait pas systématiquement des rappels. Il faut croire que si la foule du Rock & Pabst a été charmée par VioleTT Pi, elle a aussi quelque chose de charmant pour les groupes au son desquels elle vibre. Crédit photo: Gabriel Potvin Caissy [gallery type="rectangular" td_select_gallery_slide="slide" ids="34396,34395,34397,34394,34390,34391,34392,34393,34389,34388,34387,34386,34382,34383,34384,34385,34381,34380,34379,34378,34374,34375,34376,34377,34373,34372,34371,34370,34366,34367,34368,34369,34365,34364,34363,34362"]]]>

3 commentaires
    1. Merci! Je crois toujours que la meilleure façon de le comprendre c’est d’écouter sa musique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *