[ALBUM] Jane Ehrhardt – « Terminus »

Jane Ehrhardt
Terminus (La Palette)[/caption] Jane Ehrhardt a enfin plongé! La folkstress originaire de Moncton, mais bien enracinée à Québec, nous offre sa première collection de chansons toutes en français sous la forme d’un maxi intitulé Terminus. Un maxi qui n’a qu’un seul gros défaut : on en aurait pris davantage tellement ces 22 minutes passent vite! Coréalisé par Ehrhardt et Simon ParadisTerminus est un recueil de six pièces fort différentes, mais vraisemblablement composées dans le même état d’esprit. Le titre de l’album est évocateur : on fait table rase (entraînante Effacer), mais à la fin, il y a un peu d’espoir (superbe L’aurore). La plume d’Ehrhardt est franche et directe et mérite qu’on y prête attention. Le parallèle avec les soeurs McGarrigle ne serait pas si fou que ça, finalement. Pendant qu’on vise souvent le plus bas dénominateur commun du côté des paroles, Ehrhardt, de son côté, n’hésite pas à rehausser son niveau de langage. Il y a beaucoup de richesse dans les paroles de Parvis céleste. Sur le plan de la musique, Ehrhardt se gâte. En plus de sa propre voix, de sa guitare et de son piano, ainsi que de ses collaborateurs habituels Hugo LeMalt (toujours redoutable à la guitare) et Renaud Pilote (à la batterie), elle a pu compter entre autres sur Claudia Gagné (L’Octopus) à la basse, Kim Drouin-Radcliffe (Two Birdz) au violoncelle et Sarah Jane Johnston (Pop Léon) aux choeurs. Si la pièce-titre est de nature plutôt classique et Effacer est une chanson très rythmée, le reste de l’album est beaucoup plus atmosphérique (Reine de rien, où la guitare de LeMalt s’envole, Parvis céleste et ses cordes qui nous bercent les tympants) et introspectif (Sable brûlant). Mais sérieusement, L’aurore. Magnifique fois mille.

Heureux est celui qui trouve l’amour, qui a attendu des années son tour.
Et la musique. La lente montée en richesse et en complexité. Les cordes. Les harmonies. L’espoir qui renaît. On n’en demandait pas tant. Mais on en aurait pris plus. Heureusement, on peut écouter Terminus une deuxième fois sans se lasser. 🙂 Jane Ehrhardt lance son album ce jeudi 14 mai au Pantoum avec une séance d’écoute sympathique en formule 5 à 7. Entrée libre, BYOB. Elle lancera son album de façon plus spectaculaire (des invités!) à l’AgitéE le 29 mai prochain à 20 heures. [bandcamp width=100% height=120 album=3100920098 size=large bgcol=ffffff linkcol=e99708 tracklist=false artwork=small]]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *