Festival d'été de Québec 2014 – Aperçu du 4 juillet

Itinéraire d’ecoutedonc.ca Un peu d’exploration pour commencer!

IMAM_BAILDI12 h 00 – Imam Baildi – Scène Hydro-Québec (Place d’Youville)

La formation grecque puise dans le folklore des années 50 de son pays pour créer une musique actuelle et contemporaine qui garde un certain cachet. L’objectif des membres du groupe? Faire danser les gens. J’ai hâte de voir combien seront assez games pour lâcher leur sandwich et se trémousser le pompon. En tout cas, attendez-vous à être dépaysés!

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=qNjwsDnWzDg&w=480]  

Noah Gundersen18 h 00 – Noah Gundersen – Le Cercle

Quand on entend Gundersen pour la première fois, on a du mal à croire qu’il a fait ses premières armes dans un groupe de post-hardcore. L’auteur-compositeur-interprète d’Olympia, dans l’État de Washington, propose un son folk teinté de country rempli de douceur et de mélancolie. Après quelques maxis, Gundersen a lancé son premier album, Ledges, en février dernier. Les amateurs de The Head and The Heart et des Fleet Foxes devraient beaucoup apprécier.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=5YA-vSo74ho&w=480]  

thus owls20 h 00 – Thus Owls – Impérial de Québec

Le groupe montréalo-suédois, dirigé par Erika et Simon Angell, a lancé cet hiver Turning Rocks, un album dans la lignée de leur précédent, Harbours. Le groupe est particulièrement redoutable sur scène et certaines chansons, qui peuvent parfois sembler froides sur disque, prennent leur envol sous les projecteurs. Si la voix d’Erika est envoutante, les guitares de Simon peuvent être redoutables. Comme première partie de St. Vincent, on pouvait difficilement trouver mieux.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=0IzpBPH_lH8&w=480]  

san fermin21 h 00 – San Fermin – Impérial de Québec

Si vous aimez votre indie pop épique à la Sufjan Stevens, vous avez intérêt à voir ce groupe. Sorti tout droit de l’imagination d’Ellis Ludwig-Leone, qui possède une formation en musique classique, San Fermin est composé de huit membres (en plus de son créateur) aux divers talents et tout ce qu’on souhaite, c’est que la magie de l’album opère sur scène. La possibilité d’un gros coup de coeur est très élevée. Si vous ne pouvez pas les voir ce soir, vous pourrez vous reprendre demain au Cercle. Et si vous pouvez les voir ce soir, vous aurez peut-être envie de les revoir demain.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=Q4ts5vdhP3o&w=480]  

Bonnaroo 2012 17322 h 15 – St. Vincent – Impérial de Québec

Lorsque la programmation a été annoncée et que j’ai vu défiler les noms de Lady Gaga et de St. Vincent, j’ai crié YES! aux deux artistes. Puis, lorsqu’est venu le temps de voir l’horaire, la déception a été grande. On mettait ce qui risquait d’être deux points très forts en même temps. Pourtant, jamais je n’ai hésité. C’était Annie Clark ou rien. Voir Gaga sur une scène qui convient à sa démesure, ça risque de se reproduire souvent. Voir St. Vincent dans l’intimité et la chaleur d’une salle de moins de 1 000 places, c’est déjà extrêmement exceptionnel et ça ne se reproduira plus, je vous en passe un papier. Depuis son apparition à Saturday Night Live, la guitar goddess a pris du gallon et les scènes de sa tournée actuelle sont déjà beaucoup plus grosses que par le passé. La pop intelligente et raffinée de St. Vincent n’a cessé de gagner en accessibilité au fil des albums et sa collaboration avec David Byrne (Talking Heads) lui a donné le boost qui lui manquait pour sortir du relatif anonymat dans lequel elle était cantonnée. En plus, elle a plus d’un tour dans son sac avec les instruments à six cordes. Et puis, pour l’avoir déjà vue live, même si ses spectacles sont réglés au quart de tour, Clark joue avec une intensité telle qu’on a envie de faire comme elle à la fin du spectacle et chanter Krokodil en faisant du surf dans la foule. Si vous me cherchez cet après-midi, je suis en train de faire la file devant l’Impérial. Comme fan. Vous êtes avertis.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=eOI0lH9v1Ig&w=480]  

 Après St. Vincent – Royal Canoe – Le Cercle

Ben pourquoi pas? Ils ont donné une bonne prestation hier et je suis certain qu’au Cercle, ils seront parfaitement dans leur élément. Après le show, j’irai leur dire bonsoir. On va commencer à être potes, tellement on se voit souvent! 😉  

Ah, si le clonage existait!

Tegan & Sara et Lady Gaga – Scène Bell, à partir de 20 heures

Honnêtement, si vous allez sur les Plaines, je ne vais pas vous en vouloir. Premièrement, les jumelles Quin vont donner tout un spectacle en première partie. Leur virage pop entrepris sur Heartthrob leur a permis de gagner des dizaines de milliers de nouveaux fans partout dans le monde. Pourtant, quelle que soit la scène qu’elles foulent, elles restent les mêmes, toujours aussi attachantes. Quant à Lady Gaga, ben je n’ai pas besoin de vous le dire : vous allez être éblouis visuellement. Et vos oreilles n’en reviendront pas. Si l’artiste vous fait déjà danser sur disque, attendez-vous à bouger deux fois plus sur scène. Seulement, ne vous attendez pas à une tournée « Greatest Hits », la diva a un record à vendre et les pièces d’Artpop vont être en vedette. Petit conseil, arrivez très tôt.  

Israel Proulx, les soeurs Boulay et Daniel Bélanger – Scène Loto-Québec, à partir de 19 heures

Vous allez aimer Israel Proulx, qui va vous faire un voyage dans le rockabilly. Ça tombe bien, c’est également là-dedans que nage actuellement Daniel Bélanger, quoique d’une façon un peu plus soft. Ce que je ne comprends pas, c’est ce que font les soeurs Boulay entre les deux. À la limite, je les aurais placées avant Proulx (même si celui-ci est moins connu), question de ne pas trop mélanger les genres, ou après Bélanger (quoi? elles sont super hot en ce moment et elles auraient attiré assez de monde à elles seules pour remplir le Pigeonnier – mais elles auraient carrément été enterrées par la Gaga à côté). C’est pas grave, ce sont trois bonnes prestations pour amateurs de musique francophone.  

Vintage Trouble – Scène Hydro-Québec, 21 h 30

Je vous ai parlé de Ty Taylor et de Vintage Trouble dans mon compte-rendu de Bonnaroo il y a quelques semaines. C’est vraiment extrêmement dommage que ce groupe explosif au chanteur des plus charismatiques ait été booké en même temps que d’autres aussi bons shows. Si la grosse pop de Lady Gaga, la pop intelligente de St. Vincent et le popabilly de Daniel Bélanger ne sont pas votre tasse de thé, le rock n’ roll teinté de soul de Vintage Trouble vous charmera, je vous le ga-ran-tis. Je regrette vraiment de les manquer, ceux-là. Surtout maintenant que je sais à quel point ils sont bons!  

Mononc’ Serge – Le petit Impérial, 23 h 30

Deuxième spectacle d’une série de trois pour Serge Robert, qui sera cette fois-ci en formule trio. J’ai vu le spectacle qu’il a donné dans cette formule au Bal du Lézard : ça a l’air tranquille de même, mais vous allez sortir du Petit Impérial avec un pas pire mal de cou. Et de gorge. Bonne soirée, Mononc’!  

Pendant ce temps, au OFF

Si l’offre exceptionnelle du FEQ pour cette soirée ne vous plaît pas (ouate de phoque?), reste un dernier espoir : Le OFF. En fait, je vais peut-être y faire un petit tour à une heure du matin, alors que Mozart’s Sister offrira ses plus récentes compositions synthpop à la salle Multi de Méduse. Plus tôt en soirée, le groupe franco-ontarien Pandaléon sera au parvis de l’église St-Jean-Baptiste à 20 h et il aura certainement envie de montrer de quel bois il se chauffe, suivi à 21 h de Gabrielle Shonk, une auteure-compositrice-interprète de Québec. (Infos)   Quels que soient vos choix, bonne soirée et profitez bien des spectacles offerts! Ces suggestions ne représentent qu’une partie de la programmation offerte par le Festival d’été de Québec. Pour en savoir plus (par exemple, savoir ce qui est présenté à la scène Hydro-Québec de Place d’Youville), consultez le site du Festival d’été.  ]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *