Camaromance
Chasing Clouds
(Simone Records)

Après une absence de huit ans, l’auteure-compositrice-interprète Camaromance (Martine Groulx) est de retour avec un album intitulé Chasing Clouds, paru le 6 avril dernier.

Fort occupée sur la scène musicale depuis déjà près de 20 ans (si vous suivez le moindrement la scène, vous savez à quel point elle est partout), Groulx a ressenti le besoin de prendre un peu de recul à l’aube de la quarantaine. Chasing Clouds est issu d’une urgence, celle de faire un bilan après avoir vécu la maladie, le deuil, quelques histoires de coeur et quelques moments de grande lassitude. Des histoires très personnelles, comme l’indiquent les titres des dix chansons (tous des prénoms).

Réalisé par Pierre Fortin (qui a aussi participé à la composition de quelques pièces), Chasing Clouds nous plonge dans un folk atmosphérique qui souffle à la fois le chaud et le froid. On y ressent beaucoup de mélancolie sans jamais tomber dans la morosité. L’ensemble est aérien, magnifique, d’une belle douceur qui fait autant de bien que de mal.

Mention spéciale à Martine, écrite (en français) et composée par le bon vieux Francis Faubert, qui donne une grosse claque à chaque ligne. Une chanson qui se démarque du reste de l’album, non seulement en raison de la langue, mais aussi à cause du caractère extrêmement personnel de la chanson. Sans compter cette petite touche bluesée…

À sortir les jours de pluie, ou les lendemains de veille.

Commentaires