[PHOTOS] Apéros FEQ – La Fête, 8 mars 2017

Qu’est-ce que La Fête?
Une fête est, par définition, une célébration ou un festival.
Cependant, dans le cas présent, La Fête (note le F majuscule) est ce qu’on pourrait appeler communément un super-groupe.

Qu’est-ce qu’un super-groupe?
[Source : Wikipédia] Terme né à la fin des années 1960 pour désigner un groupe (de rock à la base) formé de musiciens ayant déjà acquis une certaine notoriété au sein d’un ou de plusieurs autres groupes.
La Fête est donc un super-groupe composé de personnes (sympathiques) ayant plusieurs projets musicaux à leur actif, incluant celui-ci.
Ils sont, par ordre alphabétique de nom de famille : Samuel Gougoux / batteur agile (Portage, Pure Carrière, Victime), Jean-Michel Letendre Veilleux / bassiste barbu (Anatole, Beat Sexü, Portage, Pure Carrière), Antoine Provencher / chanteur-guitariste bien habillé (HoBoii, Portage, Vague Station) et Simon Provencher / guitariste mixologue (ex-Medora, Victime).

C’est quoi comme musique, La Fête?
Ça va dans tous les sens (pas les cinq sens de ton corps, quoique…). Le batteur tape vite. La guitare doit produire au moins douze notes différentes en six secondes. La basse prend un chemin légèrement différent, parfois pour faire coucou. Et la voix est forte sans aller aux hurlements, grave et prononcée. Dès qu’un morceau part, c’est un train lancé à toute vitesse qui t’emmène voir des endroits que tu ne connais pas. Parfois, tu vas juste avoir des loops de guitare qui vont se superposer, ça t’emmène haut sur une montagne, et puis la batterie revient petit à petit, et on redescend la pente vite vite.
Peu importe La Fête, tout ira bien.

Et le public du District Saint-Joseph a applaudi, ça voulait sans doute dire qu’ils ont aimé ce qu’ils ont entendu.

La Fête devrait sortir de nouveaux morceaux dans pas longtemps.
Écoute l’album Entropiques ici (mon morceau préféré, c’est Gagner rien).

commentaires
Chargement...