La gang de Tadoussaciens envahissait matinalement le District St-Joseph, question d’annoncer cette édition 2019 haute en couleur. Une forte dose de nostalgie combinée à un vent de fraîcheur musical, voilà ce que nous propose le Festival de la Chanson. Du 27 au 30 juin, plus de 70 prestations agrémenteront le paysage du village et croyez-moi, vous y trouverez votre compte de mélomane. À travers les piliers de la culture musicale franco comme Zachary Richard, Ariane Moffatt et Loco Locass, plusieurs pépites d’or auditives complètent fouleront les planches du FCT. Mention plus qu’honorable aux artisans du festival pour l’effort paritaire afin de rassembler quasiment autant de musiciennes que de musiciens. Bref, Jetons un coup d’oeil à ces joyaux incontournables de votre rendez-vous à Tadou.

Commençons avec un de mes coups de coeurs littéraires, David Goudreault. Romancier reconnu depuis plusieurs années, l’auteur de «La Bête à sa mère» (que j’ai adoré)  diversifie également son art dans le slam! À découvrir, deux soirs plutôt qu’un, les 28 et 29 juin prochains. Les fins des soirées post-Goudreault seront, pour ma part, sous le rythme de nos bums préférés. Hé oui, Hubert Lenoir et Philippe Brach débarquent respectivement vendredi et samedi au coup de minuit.

Dernière sensation à encercler sur mon calendrier, Beyries! Émilie Morin avec son folk-lumineux et sa voix chaudement poignante enchantera la paroisse à coup sûr.

Rendez-vous avec la montréalaise à l’église de la scène Québécor, dès 22 heures le 29 juin.

Bien plus qu’un festival bucolique, Tadoussac propose aussi les chemins d’écriture, une alliance avec les Francouvertes, une panoplie de plateau-double et plusieurs collaborations uniques entre les artistes.

Suite à ce simple tour d’horizon en rafale, vous pouvez déjà m’imiter en traçant votre propre itinéraire!

La programmation complète est juste ici :https://chansontadoussac.com/programmation-2/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here