Celui qui n’a pas encore fini de produire son premier album conquiert déjà le coeur des gens partout où il passe. Son talent d’écriture, son intensité et surtout, sa grande sensibilité sont les ingrédients de son succès. Profitez de ce qu’il n’est pas encore habitué de se donner en public pour ressentir sa fébrilité, sa douceur et et sa sincérité. Sa nervosité est belle à voir et malgré celle-ci, il livre très bien la marchandise. Nicolas Gémus est dans mon top cinq découvertes cette année.

Vu au théâtre du Petit Champlain en première partie d’Émilie Clepper, il se produisait cette fois dans le cadre du programme Croissants Musique du Grand Théâtre de Québec. Comme il n’a pas encore suffisamment de matériel prêt, il a habilement mélangé ses compositions avec des reprises qui nous ont permis de découvrir ses influences et inspirations. Daniel Lanois, Leonard Cohen, Paul Simon et Bruce Springsteen. Pas surprenant qu’il nous livre des textes aussi bien ficelés, avec des paroles imagées, comme par exemple:  « J’ai éteint ton sourire à coup d’absences ». Avec Nicolas, on se sent au moment présent. Ainsi on a pu entendre une pièce instrumentale, puisque que les paroles ne sont pas prêtes. On ressent continuellement l’authenticité de Nicolas Gémus, qui est aussi facile d’approche et un sincère donneur de câlins!

Bunker de tes bras (2017) est la seule chanson que vous pouvez actuellement écouter en ligne. Celle-ci fait du bien à l’âme. On touche le paradis pendant quelques minutes. Nicolas et ses acolytes Ian Simpson à la contrebasse et Stéphane Rancourt, qui réalise également l’album prévu pour l’hiver 2019, travaillent ensemble depuis un bon moment déjà.

Appréciez ce nouveau talent, venu des Îles-de-la-Madeleine, là où le vent doit sûrement avoir plusieurs noms.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here