(Photos : Marion Desjardins)

zouz

Petit ajout de dernière minute, le groupe zouz s’est joint à Pépé et sa guitare pour assurer la première partie du spectacle affichant déjà complet des Québec Redneck Bluegrass Project.

Découvert cet été lors de leur parfait passage au parvis de l’église Saint-Jean Baptiste pendant le Festival OFF de Québec, le brillant trio garoche leur noise-rock avec force comme s’ils étaient dix sur scène.  Alors que la salle n’était pas encore remplie à pleine capacité, les pièces « L’échapper » et « Hubert » tirées de leur premier EP, ont su captiver l’oreille de plusieurs spectateurs qui étaient là que pour les légendaires QRBP. Mon verdict reste le même qu’en juillet dernier, j’en veux plus !  (Marion desjardins)

 

Pépé et sa guitare

Invité spécial à la mythique Taverne de St-Casimir plus tôt cet été, le candide personnage assure cette fois-ci la première partie du show à l’Impérial. Pépé le fait très bien en affrontant le ridicule de plein fouet avec des textes parfois gras et vulgaires, mais tout aussi engagés. Il nous offre donc « Mal fourré » et « Trou de cul » et ses plus grands succès. Il nous fait des confidences pour présenter ses pièces, comme celle de s’être réveillé « Pas chez nous ». Il fait aussi de la prévention contre l’intimidation et la consommation. Si vous ne le saviez pas, l’Impérial ouvre ses portes aux mineurs, car c’est une salle de spectacle et non pas un bar. J’ai donc trouvé ça très approprié de sa part, quoique parfois long, mais toujours drôle. (Katia Desgranges)

 

Québec Redneck Bluegrass Project

QRBP arrive dans une salle prête à encaisser, à chanter et à danser. Dès le début on voit des objets circuler au dessus de la foule et ça ne cessera pas avant la fin : des bières, des chapeaux et des chandails. C’est sans compter les gens eux-mêmes, qui montent sur scène pour mieux se lancer. J’adore quand tout le groupe prend la pose pour jouer et ça arrive souvent. Plusieurs duels ont lieu entre les membres du groupe, qui prennent leur pied; c’est trop évident. Malgré un violon cassé au début de la prestation, le groupe va déchirer jusqu’à 1h30 du matin, dans un très long rappel accompagné de Pépé et des ses discours interminables. (Katia Desgranges)