[ALBUM] FUUDGE – « EP 2-Man! »

Ça rentre comme une tonne de brique, c’est rough, bref, ça défoule, on aime ça. La formation Montréalaise FUUDGE, menée par David Bujold, nous revient cette année en force avec son deuxième maxi EP2-Man!. Ce nouvel opus marque un point important dans son parcours, car il est maintenant signé avec le label Lazy at Work. Ce groupe ne cesse de m’impressionner par sa créativité d’arrangements et sa production impeccable. Les membres amènent le stoner rock à un tout autre niveau grâce à leur créativité débordante qui repousse les limites du genre. Les gars expérimentent beaucoup avec leur timbre et leur sonorité pour arriver à trouver une couleur qui leur est propre, et ça paie. N’oublions pas que leur précédent opus, EP, a gagné le prix du meilleur EP rock au GAMIQ 2016. Selon moi, cet EP pourra leur ouvrir de nouvelles portes dans l’industrie. SATAN : Un riff bien gras et entraînant ponctué de coups de batterie ouvre ce glorieux EP2 de FUUDGE. David Bujold n’a pas peur de passer du quasi parlé aux paroles criées, qui marquent bien la saveur rock. Restant fidèle à leur direction du premier EP, le groupe alterne avec brio des passages plus planants et psychédéliques nous rappelant les douces années 60. Le morceau se termine avec une charmante outro constituée d’une valse sur le thème joué à la basse accompagné de flûtes simulées aux claviers. EN SANG : « On va pas finir ça en Sang, chuis encore juste un enfant. » Ce refrain rock sort comme une complainte qui brise l’atmosphère intime du début où David prend sa guitare et semble pouvoir nous chanter une chanson plus douce. Le rock l’emporte, et le tout se laisse entraîner dans un rythme pesant. NIRVÂNA : Cette chanson pourrait être perçue comme la « balade » de l’album. L’atmosphère qui s’en dégage est généralement assez douce. Doux pour FUUDGE, c’est sans négliger le fuzz de la basse et un solo de guitare bien senti. La chanson se termine dans un délire psychédélique qui nous entraîne lentement dans un monde d’explorations sonores et de licornes multicolores. CALLER UN MAGICIEN : J’ai vraiment un faible pour cette chanson. Au début, le son de la guitare acoustique parfaitement bien mixé en stéréo, la voix un peu candide du chanteur et les synthés forment un tout vraiment réussi. Ensuite, le son un peu grunge vient ajouter à cet univers enchanteur un peu de muscle, sans pour autant briser complètement l’atmosphère établie. La finale au riff de basse, un peu disco, repris par les voix, nous rappelle vaguement les Le Couleur ou encore Anatole de ce monde. LA CHAMBRE ROUGE : Un rythme effréné nous emporte tout au long de la chanson, d’abord présenté par le piano. Très bien construite, cette chanson fait partie des très bons coups du EP. Elle est très entraînante, ne s’essouffle pas, et pourra très certainement vous accompagner lors de votre jogging matinal. MAN! : On reconnaît dès les premières notes certains éléments qui peuvent qualifier cette chanson comme un hit assuré. La composition très solide nous présente des harmonies vocales et de guitares très satisfaisantes, qui nous donnent envie de chanter « MAAAAAAAN!! » tous en chœur. Le clavier au rythme régulier nous fait penser à leur dernier hit du précédent EP : « Man, esti qu’là côte est tough à monter », une recette gagnante pour un refrain accrocheur? En tout cas, c’est très réussi! Les passes de batterie de Jonathan Gagné sur cette chanson méritent d’être mentionnées. Les habiles solos percussifs sont accompagnés de bruits électroniques qui semblent provenir d’un autre monde. La finale aux accents prog est à l’image du EP : grandiose. Cet opus plaira certainement aux fans de stoner rock et aussi à tout mélomane s’intéressant à la recherche sonore. Les gars de FUUDGE ont fait un travail monumental et cette musique vaut de s’arrêter pour l’écouter muni d’un bon système audio afin de déceler toutes ses subtilités. Vous voulez les attraper cet été? 1er juillet : Petite Vallée 15 juillet : Festival des bières de Laval 27 juillet : Festival Zone Homa 4 août : Widewood (Shawinigan) 23 août : cégep Marie-Victorin 31 août : FME Et à Québec? On a très hâte de vous voir ici, venez faire un tour bientôt!   Pour écouter leur musique : http://fuudge.bandcamp.com]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *