[HIVERNAL de BSP] Debbie Tebbs et Radio Radio, 27 février

Credit : Charles Miller[/caption] L’énergie est déjà à son comble dans une salle qui sera bientôt à pleine capacité et Debbie Tebbs foule la scène avec ces deux acolytes, tous vêtus de capes cachant leurs visages. Le calme avant la tempête qui va déferler sur la foule. Un électro puissant et énergique, inspiré par le “new wave” et qui me fait penser à Crystal Castles. Bien sûr, on ne peut passer sous silence la petite touche “french touch” ici et là pour donner un cocktail explosif afin de faire danser la foule. Debbie Tebbs échangeait beaucoup avec le public, surtout en début de spectacle, afin que celui-ci se donne autant que la formation performant sur scène, enchaînant les chansons sans perte de temps et avec un plaisir contagieux. Seul bémol: la modulation de la voix était très inégale et rendait la voix de la chanteuse souvent incompréhensible. Ce fut ajusté au cours du spectacle sans nuire à l’ambiance globale puisque la présence scénique de Debbie Tebbs compensait largement. [caption id="attachment_22725" align="alignleft" width="300"]Credit : Charles Miller Credit : Charles Miller[/caption] Finalement, pour clore le volet musical, les vedettes de la soirée (et j’ose dire du week-end) ce sont amenées avec l’assurance qu’on leur connait. Ce spectacle était pour le lancement de Light the Sky (leur nouvel album) après l’avoir fait à Montréal ainsi qu’à Québec. Mon collègue Julien Babin m’avait préparé, grâce à son excellente critique, à du nouveau matériel éclectique, mais surtout très dansant. Mais d’emblée, c’est la mise en scène qui m’a accrochée, surtout au niveau de l’éclairage ainsi que l’ajout des deux R, derrière le duo, qui agissaient comme des panneaux LED. C’est un spectacle réglé au quart de tour, très complet et qui, en plus de faire des pièces de leur nouvel album, fait quelques arrêts très appréciés sur des classiques comme ”Jacuzzi” ou ”Dekshoo”. On a fait participer la foule, on a fait participer Yves Hernal (Ej feel zoo, indeed!), bref, Radio Radio manipulait la foule comme des marionnettes!  Musicalement, je suis en honnête et disant que je ne suis pas un fan du groupe sur disque, mais Radio Radio “live” est une toute une expérience à vivre et pour ça il mérite tout mon respect et l’Hivernal ne pouvait pas conclure sur une meilleure note . [caption id="attachment_22726" align="alignright" width="300"]Credit : Charles Miller Credit : Charles Miller[/caption] Bien sûre, Yves en voulait plus et a décidé d’organiser un “after party” que mes vieux os (et mon pied blessé) ne pouvait pas se permettre. Malgré tout, j’ai quitté Baie-Saint-Paul ce soir là, sourire en coin et satisfait de cette fin de semaine de festivités. Deux expériences musicales différentes, certes, mais de grande qualité et ce des deux côtés. J’ose espérer que l’Hivernal sera de retour pour une troisième édition afin que, une fois de plus, ils puissent nous surprendre avec une programmation audacieuse, à première vue, mais qui fait tellement de sens quand on prend la peine de vivre l’expérience. Bref, je n’ai pas regretté de sortir de chez moi!]]>

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *