[SPECTACLE] Rock & Pabst, Skanja + Clay and Friends, 23 avril

1471114_1107260399300170_1567002985348452553_n Crédit photo: M. Flynn[/caption] Jeudi dernier avait lieu la dernière édition du Rock & Pabst de l’année scolaire (ceux qui ne connaîtraient pas peuvent lire mon dernier article à ce sujet). Pour finir en beauté, ils sont sortis des sentiers battus pour nous présenter une soirée reggae et hip-hop avec Skanja, un groupe du Cégep Sainte-Foy, ainsi que Clay and Friends, un groupe de Montréal. Compte-rendu d’une soirée que j’ai pu rassembler entre mes (plus que nombreux) services de bière. La soirée a commencé avec Skanja, majoritairement, si ce n’est entièrement, constitué de cégépiens. Ils nous ont servi un reggae surprenant, qui sortait un peu des sentiers battus. On a donc eu droit à des passes plus rock et même à du ska. Je dois avouer que j’ai été très surprise par la voix des chanteurs et des choristes, dans laquelle, avec la musique, on retrouvait en français tous les accents typiques du reggae. Avec une formation plus que complète (un chanteur, une chanteuse, deux guitares, une basse, une batterie, un saxophone et tant d’autres choses), ils en ont mis plein la vue à la salle. Un groupe à surveiller, assurément! Mais parlons de la salle. Quelle salle, d’ailleurs ! Pour ceux qui n’auraient jamais expérimenté le phénomène Rock & Pabst, vous auriez de la difficulté à vous figurer l’énergie avec laquelle le public y danse, y sourit, y chante. C’était particulièrement le cas jeudi dernier, et il me semble qu’on peut aussi mettre cela sur le compte de l’énergie des deux groupes. Clay and Friends, qui suivait, a d’ailleurs repris de plus belle avec leur hip-hop traditionnel qui restait dans la même «vibe» que le groupe précédent. Tirant souvent vers le soul et parfois même vers le funk, leur musique a rapidement fait se trémousser l’entièreté de la salle (et même nous, derrière le bar). Première rencontre avec du vrai hip-hop depuis longtemps, dans mon cas. Et j’ai été agréablement surprise par la musique autant que par l’attitude du groupe, qui donnait de l’amour à la pelletée à leur public du Café Wazo. Mention d’honneur au chanteur qui rappait avec une vitesse extrême et au beatbox qui était tout à fait réussi. Malheureusement, toute bonne chose a une fin. La première fin fut celle de la bière. Ça n’a pas trop paru (oui ça a paru), mais on a dû pédaler pas mal derrière le bar pour fournir tout ce beau monde : c’est qu’ils étaient nombreux à venir célébrer cette dernière édition de l’année ! Après trois «refill» de frigo, on a même dû (grand Dieu) vendre autre chose que de la Pabst, une première ! Pour vous dire à quel point on était dans le besoin ! Et puis malheureusement le spectacle qui voulait se poursuivre a dû se terminer quand les lumières ont été allumées pour nous signifier qu’on avait dépassé l’heure. Facile, dans une ambiance pareille ! On va donc croiser les doigts très forts pour que l’an prochain accueille de nouveaux Rock & Pabsts, auxquels je vous encourage fortement à aller. Cégépien ou non, cela reste une expérience inoubliable, autant pour les groupes que pour le public. Crédit photo galerie: Marie-Chloé Nolin [gallery type="rectangular" ids="5996,5998,5999,6000,6001,6002,6003,6004,6005,6006,6007,6008,6009"]]]>

1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *