Fanny Bloon
Liqueur
(Grosse Boîte)

Avec ce nouvel album, Liqueur, Fanny Bloom nous amène dans un style encore plus pop et léger que ce à quoi elle nous a habitués par le passé. Elle nous transporte loin de la neige et des grands froids; dans un monde estival. Avec cet album, elle nous propose un esthétisme plus léché, tout en ayant encore des textes profonds sur des mélodies entraînantes.

Petit bois a été la première chanson à sortir il y a quelques semaines, puis On s’aimera peu de temps après. Ces deux chansons sont aussi les deux premières de l’album, dans le même ordre. À leurs sorties, elles annonçaient déjà une Fanny Bloom plus assumée dans son style.

J’aime quand elle casse sa voix un peu; quand sa respiration lui donne un air vulnérable et incertain ou quand elle a un ton plus mélancolique. On retrouve un peu cela sur la chanson Queue leu leu, qui est certainement ma pièce favorite de l’album.

Il y a une belle énergie dans Château fort avec tout l’enrobage autour de la douce voix de Fanny, qui est d’ailleurs très solide dans cette pièce. Après avoir redescendu le tempo dans Lily et Julie crache, elle revient avec Sous les néons. J’ai de la difficulté à expliquer pourquoi, mais cette chanson a un petit je-ne-sais-quoi; un petit quelque chose de confortable et qui me ramène dans mes souvenirs d’adolescence. C’est un peu le même sentiment qui ressort avec Nos coeurs, dans laquelle on peut entendre la douce voix de Karim Ouellet. Leur deux voix se marient très bien; c’est très harmonieux. C’est la chanson Liqueur qui clos cet album avec des chala lala en refrain qui donnent juste envie de balancer lentement les bras dans les airs.

Sommes toutes, c’est un excellent album, mais j’avoue ne pas avoir eu le coup de foudre comme avec Pan ou Apprentie guerrière. Après quelques écoutes, je n’y ai pas trouvé de pièces accrocheuses qui font que j’ai envie de réécouter l’album. Ça ne veut pas dire que c’est un mauvais album pour autant. Je pense que c’est un album que je vais redécouvrir avec l’arrivée des journées chaudes d’été, dans une ambiance qui concordera davantage avec l’esprit général de l’album.