Debbie Tebbs lance aujourd’hui, le 23 février 2018, l’album Chrome, que j’ai eu la chance d’écouter depuis quelques semaines déjà.

Enfin du Debbie Tebbs en français! Pas que c’était mauvais avant, loin de là, mais ça semble tellement plus naturel dans mes oreilles. J’écoute ce que fait Debbie depuis longtemps, et là, elle m’a surprise; d’abord avec l’extrait Stéréophonique, qui annonçait un album différent.

On reconnait très bien sa signature électro-pop réconfortante et les sonorités synthétiques qu’on retrouvait dans ses anciens albums, mais je perçois une belle légèreté et un plus grand laisser-aller dans la composition et dans les mélodies.

J’apprécie particulièrement la pièce Fantôme : les changements de tonalités tant dans la voix que dans les notes font en sorte qu’elle reste dans la tête. Mais je dois avouer que Pastel est ma pièce favorite! Elle me rappelle parfois le style des chansons plus électro d’Ariane Moffatt.

Je suis aussi très contente de retrouver une collaboration avec Jacques Jacobus. Debbie a vraiment un style parfait pour faire ce genre de collaboration, comme elle avait fait avec Valaire pour la pièce UP!, de son album du même nom paru en 2014.

Avec Chrome, on sent qu’elle a travaillé fort, comme elle le fait toujours, mais je la sens plus accomplie sur le plan artistique. L’écoute de l’album me donne vraiment le goût de voir comment elle va mettre ça en spectacle. Elle s’est entourée d’une équipe de professionnels en vidéo pour l’élaboration d’un spectacle de haut calibre. Le volet visuel fait partie intégrante du personnage qu’est Debbie Tebbs sur scène, alors j’ai bien hâte de voir jusqu’où elle a laissé aller son imaginaire pour la tournée qui suivra cet album.

 

Pochette:
Photo – François Nadeau
Design: Debbie Tebbs

Commentaires