Le pari était énorme pour Gabrielle Shonk et Lou-Adriane Cassidy : Faire le Grand Théâtre de Québec, avec un album ou un single à son actif. Il a été payant pour les deux artistes, car la salle était presque pleine. Voici un résumé d’une soirée haute en émotions. 

Lou-Adriane Cassidy est une de mes découvertes de 2017. Son single Ça va, ça va, m’a profondément touchée et j’avais hâte de la voir sur scène. Qu’est-ce qui la distingue de toutes les voix que l’on peut entendre à la radio? À mon avis, c’est la sensibilité à fleur de peau que l’on retrouve dans ses paroles. C’est aussi cette voix chaude et soul qui la caractérisent. Elle en a même profité pour nous faire une nouvelle chanson.

J’ai eu un coup de coeur pour la chanson que les Soeurs Boulay lui ont composé, qui est inspirée de sa vie. Elle était aussi accompagnée du talentueux Simon Pedneault. Le musicien, qui n’a pas besoin de présentation, n’a pas hésité à ajouter sa couleur aux compositions de Lou-Adriane. C’est la pièce Ça va, ça va qui a clôt le spectacle.

Accueillie d’une salve d’applaudissements, Gabrielle Shonk est entrée sur scène en territoire conquis. L’auteure-compositeur-interprète était aussi à la maison. Jessy Caron (basse et guitare), Simon Pedneault (guitare acoustique et électrique), Gabriel Desjardins (claviers) et Pierre-Emmanuel Beaudoin (batterie) l’accompagnent. Une réelle chimie opère entre les musiciens et Gabrielle Shonk. L’auteure-compositrice-interprète, qui est aussi une de mes découvertes de 2017, m’a fait vivre plusieurs émotions.

Gabrielle Shonk a agrémenté son spectacle de plusieurs reprises en plus de jouer son album en totalité. Autour d’un micro, la reprise de Joni Mitchell de Both Sides Now et la réédition de la chanson Pars plus sans moi m’ont donné des frissons. Peter Shonk a aussi partagé la scène avec sa fille pour jouer de l’harmonica sur la pièce The Cliff. La reprise que Gabrielle Shonk a faite de la pièce Fast Car a gagné en profondeur depuis la dernière fois que je l’ai vue sur scène. Gabrielle Shonk et Lou-Adriane Cassidy se sont partagé un micro pour reprendre avec brio Je suis venu te dire (que je m’en vais) de Serge Gainsbourg. Pour finir son spectacle avec brio, Gabrielle Shonk et son groupe ont fait Sidewalks, qui m’a émue profondément.

Les talents de tous ceux et celles sur scène m’ont réchauffé le coeur. Autant Lou-Adriane Cassidy que Gabrielle Shonk et ses musiciens ont gagné le pari de remplir le Grand Théâtre. Si jamais Gabrielle Shonk ou Lou-Adriane passe par chez vous, c’est vraiment à voir. Ces deux femmes ont du talent brut combiné.

EXTRA :

On a pris de belles photos du lancement de Gabrielle cet automne, mais on n’avait pas eu l’occasion de les publier. Comme on n’avait pas de photographe au Grand Théâtre le 14 décembre dernier, on s’est dit que ça serait le bon moment pour les sortir!

Commentaires