[Spectacle] KNLO, L’amalgame et RBV, Casa del Popolo (Montréal)

KNLO - Photo : Jacques Boivin

En prévision du festival SOIR du vendredi 11 août, on est montés à Montréal un peu plus tôt et sommes tombé sur cette soirée 100% rap queb. On a fait nos curieux et finalement on a dansé toute la nuit avec un beau public enthousiaste.

Cette soirée était en fait le lancement de la nouvelle boîte de production artistique Mandragore. Ce projet «enraciné dans la culture locale» est l’initiative du jeune et dynamique Renaud Paquette qui souhaite se lancer dans la gérance d’artiste, le booking ainsi que l’organisation d’événements. Il est déjà gérant de trois groupes: Jambori Jambora, Michaëlle Richer ainsi que notre bien-aimée Fria Moeras de Québec. Le jeune entrepreneur a visé grand pour son coup d’envoi en allant chercher KNLO, une figure du rap queb bien établie dans la scène québécoise grâce au collectif Alaclair Ensemble. Il a ainsi prouvé son sérieux dans le domaine et son désir de jouer dans la cour des grands.

RBV  

Les Racailles de Basses-Villes (ou RBV) ont allumé la foule pour le début de cette soirée. Leur musique, très festive, glorifiant la fête et le bon temps passé entre amis nous a permis de faire grimper de quelques degrés la Casa del Popolo, déjà bien chaude. Les paroles, aux allitérations et assonances nombreuses, nous ont fait penser à la musique des mots qu’on retrouve chez Loco Locass (mais sans le contenu militant de ce groupe). Leur musique bien « funky », avec une bonne touche de «boom bap», nous rappelle tout de suite L’Amalgame et leur poésie évoque quant à elle Alaclair Ensemble. C’est à ce moment que l’on comprends que Renaud Paquette a fait un travail de maître pour le booking, chaque groupe rappelant un élément d’un des autres. RBV possèdent une bonne maîtrise de la langue, ils font quelques référents culturels intéressants et nous invitent à la fête. Cependant, comme dans plusieurs spectacles de rap, les paroles ne sont pas toujours bien compréhensibles et on perd plusieurs mots, surtout avec les répétitions en groupe des fins de phrases qui ne sont pas toujours parfaitement synchronisées. Parfois, c’est l’articulation qui se ramollit, ce sont les fins de phrases qui moins précises ou la maîtrise de la distance du micro qu’il faut retravailler. On a passé un beau moment avec la formation RBV, qui a permis au public d’arriver dans une ambiance festive.

L’amalgame

Les groupes de rap, c’est une grosse famille. Chaque membre termine les verses des autres et tout le monde se tient pour ne former qu’un tout. La formation, bien ancrée dans la culture des jeunes montréalais, réussit très bien à démontrer leur cohésion et leur unité. Au lieu de simplement finir en groupe les phrases du soliste, ils s’alternent, faisant ainsi un contrepoint de mots finement ficelé. Depuis 2011, le collectif a sorti plusieurs EP/albums avec lesquels on peut voir une évolution bien marquée ainsi qu’un ton bien défini. Sur scène, leur chorégraphie verbale est sans reproche et ils savent bien rendre leurs chansons. Ils ont interprété beaucoup de chansons de leur plus récent album, Congé sur l’île ainsi que l’excellente Fu Funk  de leur projet funk/rap Suprême Sans Plomb en collaboration avec Of Course. Vers la fin de leur set, ils nous ont dévoilé des chansons plus introspectives de leur nouveau EP «Corde à linge» qui sortira en septembre. Ce groupe de rap fait définitivement partie de mes coups de coeur de la relève du hip-hop montréalais.

KNLO

Ce projet solo du membre d’Alaclair Ensemble est très authentique. Il respecte les racines du collectif tout en ayant une couleur bien à lui. En plus de son excellent beat maker, KNLO est accompagné de Caro Dupont, aussi membre de Miss Sassoeur & les Sassys, qui chante et qui a même sorti sa flûte traversière pour une pièce. KNLO présente un projet bien ancré dans le «post-rigodon» aux accents funk, avec quelques chansons à répondre et des freestyles impressionnants. Il a tout d’abord débuté avec une intro bien jazz, en chantant avec Caro Dupont. On reconnaît alors les influences de sa collaboratrice. Il a enchaîné avec plusieurs titres de son album «Long Jeu», son premier vrai album solo. On a même pu entendre des nouvelles chansons jamais présentées avant, pour notre plus grand bonheur. Le rappeur d’expérience sait livrer un bon spectacle et faire lever la foule d’enthousiastes.

La soirée était une réussite. Merci et bravo à Renaud Paquette pour l’organisation! Je vous invite à suivre le développement de la nouvelle boîte de production Mandragore.

https://racaillesdebasseville.bandcamp.com/

https://lamalgame.bandcamp.com/

https://alaclairensemble.bandcamp.com/album/long-jeu

Laisser un commentaire