[SPECTACLE] Corridor (+ Holy Data, Laps et La Fête), Le Pantoum, 3 juin 2017

Holy Data – Photo: Marion Desjardins

Photos : Marion Desjardins

Ouf! Il faisait chaud samedi dernier pour le dernier spectacle de la saison du Pantoum! Si je me demandais pourquoi la petite salle ne présentait pas de shows l’été, j’ai eu une réponse à ma question! N’empêche, même si on avait notre semaine dans le corps, on ne pouvait pas manquer la venue de l’excellent groupe Corridor, venu présenter les chansons de l’excellent Supermercado au public de Québec!

Mais avant de passer au dessert, il fallait apprécier le menu quatre services concoctés par nos amis pantoumiens… un menu solide qui n’allait laisser personne sur son appétit, malgré la sueur qui perlait sur nos front.

Tout d’abord, nous avons eu droit à quelques chansons du groupe Holy Data, qui vient tout juste de lancer un album de 11 titres. Une pop psychédélique aérienne, mais fougueuse, semble être ce qui caractérise ce groupe qui a balancé une tonne de briques après l’autre. L’ensemble est bien structuré, les mélodies sont accrocheuses, l’envie de taper du pied, ou mieux, de se déhancher, devient rapidement irrésistible.

LAPS – Photo: Marion Desjardins

La formation suivante, Laps, était dans un registre différent, bien que lui aussi savoureux. On demeure dans la pop, mais là, au lieu d’y trouver des accents psychédélique, on trouve une énergie un brin post-punk. Paraît que les jeunes appellent ça du math rock. J’en perds mes étiquettes! Les rythmes se font beaucoup plus saccadés (d’ailleurs, la rythmique travaille très fort dans ce groupe!), les mélodies peuvent parfois surprendre, mais on a écouté avec beaucoup d’attention et de satisfaction. À redécouvrir!

La fête – Photo: Marion Desjardins

Pour les lecteurs d’ecoutedonc.ca, La Fête n’a besoin d’aucune présentation. Et c’est sans surprise que le post-punk déjanté, mais réfléchi, de la formation de Québec a eu l’effet d’une dynamo sur le public déjà très festif. Les membres du groupes sont toujours aussi diablement efficaces lorsque vient le temps de nous en mettre plein les oreilles.

Enfin, la tête d’affiche, Corridor, est venu lancer avec nous Supermercado dans une ambiance qui ressemblait plus à celle d’un sauna qu’à une salle de spectacles. D’ailleurs, un des membres du groupe a trouvé approprié de jouer en bédaine, question de ne pas trop souffrir. Musicalement, on a pu apprécier les mélodies enveloppantes du groupe qui, comme sur leur disque, propose un rock psychédélique un brin garage qui va plus loin que le mur sonore auquel on pourrait s’attendre du genre. Ça fait rêver tout en nous faisant garder les deux pieds sur terre. Dur à expliquer comme feeling, ça doit être l’accumulation de cidre…

Corridor – Photo : Marion Desjardins

En sortant du Pantoum, on avait encore les oreilles qui buzzaient un peu, mais on n’a pas à se plaindre. On a tapé du pied et hoché joyeusement la tête toute la soirée.

 

EnregistrerEnregistrer

commentaires
Chargement...